11 Novembre 2016

Seychelles: L'atoll d'Aldabra aux Seychelles restreint les activités de pêche pour la protection de la vie marine

Aldabra Seychelles — L'atoll protégé des Seychelles Aldabra a examiné ses activités de pêche de subsistance afin d'élaborer un nouveau plan de zonage pour la protection de ses eaux riches contre l'exploitation.

Selon la Fondation des îles des Seychelles (SIF), qui gère l'unique atoll corallien surélevé, une nouvelle application de collecte à bord automatisée de données et une base de données ont été développées. L'objectif est de faciliter la collecte de données lors des sorties de pêche, ce qui devrait permettre d'analyser en temps réel les changements et les tendances de la pêche de subsistance à Aldabra.

SIF - une fiducie d'intérêt public créé en 1979 - a annoncé ses plans en août de l'année dernière de repousser les limites extérieures du récif de l'atoll d'Aldabra - situé dans les limites les plus à l'est de l'archipel de 115 îles des Seychelles-pour protéger sa faune marine.

L'objectif du récent examen était de s'assurer que les membres du personnel et les chercheurs basés à cet endroit éloigné - à 1 100 kilomètres de l'île principale de Mahé - disposent d'une alimentation équilibrée sans mettre en danger les espèces de poissons.

Données à jour

Rosie Gordon, une bénévole du Royaume-Uni travaillant dans l'équipe de recherche à Aldabra, a joué un rôle majeur dans la mise à jour de la méthode de surveillance des activités de pêche à Aldabra.

Le nouveau plan de gestion d'Aldabra prévoit la mise en place d'un plan de zonage pour les eaux autour d'Aldabra qui limite la pêche à six Zones de Sécurité Alimentaire.

Gordon a déclaré à la SNA dans un entretien par email que l'un des éléments clés de ce plan d'adaptation sera de pouvoir réagir rapidement et efficacement à l'information recueillie dans le cadre de la surveillance et de pouvoir ensuite prendre des décisions éclairées grâce à des données plus récentes.

« En s'appuyant sur un essai mis en place début 2015 ... la collecte de données de pêche via un dispositif GPS portatif, au lieu de l'enregistrement papier, a été introduite utilisant un logiciel de collecte de données appelé CyberTracker », a indiqué Gordon à la SNA.

Elle a expliqué que cela permet une capture immédiate des informations, telles que les espèces, la taille et la méthode de pêche lorsque les poissons sont capturés- y compris les précieuses données de localisation GPS.

« La surveillance nous permet de comprendre les tendances de l'abondance des espèces au fil du temps et d'évaluer l'impact et la durabilité de nos pratiques de pêche », a indiqué Gordon. « Le dispositif portatif réduit également les erreurs de saisie de données et les données peuvent être téléchargées directement dans notre base de données, libérant ainsi les gardes d'une tâche laborieuse et fastidieuse ».

Vie et régime alimentaire sur un atoll de naufragé

Même si la pêche à Aldabra doit être maintenue à un minimum et a lieu uniquement pour s'assurer que le personnel de l'île reçoive assez de protéines fraîches dans leur alimentation, elle peut être un passe-temps très agréable. Étant donné que la biomasse de poisson à Aldabra s'est avérée être dix fois plus élevée que dans les autres îles granitiques intérieures des Seychelles, la pêche à Aldabra peut être relativement rapide et facile.

Le personnel de la SIF dînent ensemble chaque jour de semaine, et le repas typique comprend habituellement du riz, du poisson ou de la viande avec un peu de légumes ou de salade, et les poissons que l'on trouve régulièrement sur la table du dîner comprennent divers types de thon et de carangue.

Selon Gordon, un petit jardin offre à l'équipe des légumes et des herbes tout au long de la saison de la mousson du sud-est lorsqu'aucune nourriture fraîche ne peut être transportée vers l'atoll.

« La quantité cultivée est limitée selon la disponibilité en eau douce, qui est plus faible lors de la mousson du sud-est » a indiqué Gordon. «Ce qui peut être cultivé est strictement contrôlé car, étant un atoll océanique isolé avec une végétation endémique, il y a une menace d'y apporter des plantes exotiques potentiellement envahissantes ou un champignon ».

« La boutique d'Aldabra dispose de légumes et de viande congelés, beaucoup de produits secs, boîtes et pots - tous ayant une longue durée de consommation. Après l'arrivée du bateau d'approvisionnement, il y a des fruits frais, des légumes et des œufs pendant quelques mois, ce qui est extrêmement bienvenu après la saison plus rare du sud est!

Zones de pêche restreintes

L'atoll corallien surélevé d'Aldabra se compose principalement des plus grandes îles qui sont l'Ile Picard (île de l'Ouest), l'île de Polymnie, l'île de Malabar (Île du Milieu) et l'île de Grand Terre (île du Sud), toutes autour du lagon peu profond.

La zone au large des côtes de l'Ile Picard est historiquement la zone où il y a plus de pêche car c'est là où se trouve la station de recherche, et ce sera probablement le cas en raison de la facilité d'accès et des contraintes de temps pour pêcher plus loin.

Comme les membres des équipes de la logistique et de recherche participent à des sorties de pêche, une personne de l'équipe de recherche sera chargée de jouer le rôle d'enregistreur de données responsable de la surveillance, pendant que tout le monde pêche.

«Les limites des Zones de Sécurité Alimentaire (ZSA) limitent la possibilité de pêcher dans une zone beaucoup plus petite qu'auparavant et les patrons de bateaux de pêche sont invités à rester dans ces ZSA» a indiqué Gordon. « Avec les coordonnées GPS enregistrées pour chaque poisson débarqué, nous pouvons voir exactement où la pêche a lieu et si elle a eu lieu dans les zones désignées après chaque sortie ».

Quant à la pêche illégale pour les étrangers, Gordon a indiqué que c'est une question qui peut devenir de plus en plus problématique à l'avenir. En novembre de l'année dernière, cinq bateaux des Comores voisins ont été confisqués après avoir été pris en train de pêcher dans les eaux protégées d'Aldabra.

« C'est rare, mais nous devons tout de même être particulièrement vigilants afin de protéger l'environnement marin et l'écosystème d'Aldabra » a-t-elle indiqué. « Il est probable que la menace de la pêche illégale augmente dans les années à venir, les dégâts étant causés aux autres récifs de la région ».

Seychelles

Epidémie - Un cas de peste importé confirmé aux Seychelles

L'épidémie de peste à Madagascar a été exportée aux Seychelles. Ce pays aurait… Plus »

Copyright © 2016 Seychelles News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.