15 Novembre 2016

Afrique: COP 22 - Semaine décisive à Marrakech

Photo: UN NEWS
Le Conseiller spécial de l’ONU David Nabarro au Forum de haut niveau sur la coopération Sud-Sud sur le changement climatique à la COP 22 à Marrakech.

Des rencontres de haut niveau devant aboutir à l'adoption des actions négociées par les délégations. Entre autres, le sommet des chefs d'Etat qui s'ouvre mardi.

La COP 22 entame sa deuxième semaine, la plus décisive sans doute. Après les premiers jours réservés aux négociations des Parties, cette phase devrait, de l'avis des observateurs, être consacrée à l'adoption des actions négociées par les délégations. Mardi, les chefs d'Etat tiennent leur sommet. Des dizaines de chefs d'Etat, de gouvernement et de délégations sont attendus à la rencontre. Le Cameroun sera représenté aux assises par Hele Pierre, le ministre de l'Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable, représentant personnel du chef de l'Etat. Samedi dernier, le président de la COP 22, Salaheddine Mezouar, et la secrétaire exécutive de la Convention cadre des Nations-unies pour les Changements climatiques (CCNUCC), Patricia Espinosa, ont tenu une conférence de presse pour faire le point d'étape et dresser le bilan de la première semaine de la conférence.

Le président de la COP 22 a commencé sur une annonce positive et optimiste, déclarant : « Bonne nouvelle ! 105 Parties ont ratifié l'Accord de Paris à ce jour et nous encourageons les autres à faire de même ». Et afin d'accélérer la ratification de l'Accord, M. Salaheddine Mezouar a précisé que la présidence avait soumis «l'Appel de Marrakech» destiné à accélérer la dynamique de l'Action climatique à toutes les Parties ». En ce qui concerne les négociations, M. Mezouar a déclaré qu'elles « avancent bien, dans un processus inclusif avec l'ensemble des Parties ». « La cérémonie d'ouverture du Segment de Haut Niveau se fera en présence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon », a ajouté Patricia Espinosa. Au sujet des CND (NDC en anglais), le Cameroun projette de réduire de 32 % ses émissions à l'horizon 2035.

Les Etats devraient être invités à augmenter leurs engagements de réduction des gaz à effet de serre. La secrétaire exécutive de la CCNUCC a également salué les avancées réalisées pendant la première semaine de la Conférence, précisant que « la COP22 a présenté de nombreuses mesures climatiques initiées par des organismes non-étatiques et démontré une grande implication de la jeunesse mondiale à Marrakech ». Demain, les présidents africains seront en conclave sur invitation du Roi Mohamed VI. Cette réunion devrait permettre d'aborder les préoccupations du continent, notamment l'accès des projets africains aux financements prévus par l'accord de Paris, la réparation des dégâts occasionnés par le changement climatique. Hele Pierre y représentera une fois de plus le chef de l'Etat.

Maroc

Politique nationale d'immigration et d'asile - Les efforts déployés et les objectifs à atteindre

Driss Yazami : Le gouvernement est appelé à élaborer un nouveau cadre juridique qui prenne compte… Plus »

Copyright © 2016 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.