18 Novembre 2016

Afrique: Journée des toilettes - 260 milliards de dollars perdus chaque année du fait d'un mauvais assainissement, selon l'ONU

A l'occasion de la Journée mondiale des toilettes (19 novembre), le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé à continuer d'œuvrer à l'avènement d'un monde « garantissant à tous, ici et partout, dans des conditions équitables », l'accès à un assainissement adéquat.

La Journée mondiale des toilettes vise à faire prendre conscience de la crise mondiale de l'assainissement, sujet souvent négligé et enveloppé de tabou, et susciter une action propre à remédier à ce problème.

Cette année, la Journée est axée sur le thème « les toilettes et l'emploi » et sur l'impact de l'assainissement - ou du manque d'assainissement - sur la vie des populations et leur environnement de travail.

« Les toilettes jouent un rôle crucial dans la création d'une économie vigoureuse », a déclaré M. Ban dans un message, rappelant que l'absence de toilettes sur le lieu de travail et dans les habitations a de graves conséquences, notamment des problèmes de santé entraînant l'absentéisme, une baisse de concentration, l'épuisement et une perte de productivité.

Selon l'Organisation internationale du travail (OIT), la transmission des maladies, causée essentiellement par un assainissement et une hygiène médiocres, représente 17 % des décès attribuables au lieu de travail.

« L'accès à l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène peut aider les économies à croître plus vite », a souligné le Secrétaire général, précisant qu'environ 260 milliards de dollars sont perdus chaque année du fait des effets d'un mauvais assainissement et de l'insalubrité de l'eau. « Chaque dollar investi dans l'eau et l'assainissement rapporte 4 dollars en retombées économiques », a-t-il dit.

« Pourtant, au moins 2,4 milliards de personnes de par le monde n'ont pas accès aux toilettes et ont beaucoup de mal à rester en bonne santé, à maintenir leurs enfants en vie et à travailler pour un lendemain meilleur », a déploré M. Ban.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), une personne sur dix n'a d'autre choix que de déféquer en plein air.

Pour le chef de l'ONU, il est particulièrement important d'investir dans des toilettes adéquates pour que les femmes et les filles disposent d'installations hygiéniques où elles peuvent faire leurs besoins et gérer leur menstruation ou leur grossesse dans l'intimité et en toute sécurité.

L'objectif de développement durable numéro 6 demande à la communauté internationale de garantir l'accès aux toilettes d'ici à 2030. « La réalisation de ce droit essentiel - le droit à l'eau et à l'assainissement - est bonne pour les populations, pour les affaires et pour l'économie », a récapitulé M. Ban.

En savoir plus

Tous aux toilettes samedi !

La Journée mondiale des toilettes aura lieu samedi au Togo. Plus »

Copyright © 2016 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.