23 Novembre 2016

Afrique: Le cinquième Dialogue annuel de haut niveau de l'Union Africaine sur la démocratie, les Droits de l'Homme et la Gouvernance s'ouvre demain à Arusha

document

S. E. Samia Suluhu Hassan, Vice-président de la République-Unie de Tanzanie, rehaussera de sa présence l'éclat de la cérémonie d'ouverture Arusha, 22 novembre 2016 : La Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (CAfDHP) organise du 23 au 26 novembre 2016 à son siège à Arusha (République-Unie de Tanzanie) le cinquième Dialogue annuel de haut niveau de l'Union africaine sur la démocratie, les droits de l'homme et la gouvernance en Afrique.

La cérémonie d'ouverture sera rehaussée par la présence de Son Excellence Samia Suluhu Hassan, Vice-président de la République-Unie de Tanzanie.

Le Dialogue s'inscrit dans le cadre des activités marquant la célébration des 10 ans d'existence de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples, des 13 ans du Protocole de Maputo sur les droits de la femme, des 15 ans du Comité africain d'experts sur les droits et le bien-être de l'enfant, des 29 ans de la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples et des 35 ans de l'adoption de la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples.

L'UA a déclaré 2016 Année africaine des droits de l'homme avec un accent particulier sur les droits des femmes.

Le Président de la Cour africaine, le Juge Sylvain Oré, a souligné que le Dialogue sera l'occasion de consolider les acquis réalisés au fil des ans et d'assurer une meilleure coordination des organes des droits de l'homme sur le continent, sur la base des idéaux énoncés dans l'Agenda 2063 de l'UA.

« Ces activités de célébration», a-t-il ajouté, « sont autant de campagnes de plaidoyer et de coordination qui devraient effectivement atteindre les parties prenantes et les partenaires de l'Afrique à tous les niveaux ».

Le Dialogue réunira plus de 300 délégués, représentants des États membres de l'UA, de la Plateforme africaine de gouvernance, des institutions universitaires, des chercheurs, des personnalités éminentes d'États africains, des organisations de la société civile, des médias, des partenaires internationaux et des organisations des jeunes, entre autres.

Tanzanie

Museveni et Magufuli derrière Nkurunziza

Les présidents tanzanien et ougandais critiquent la décision des juges de la CPI, autorisant l'ouverture… Plus »

Copyright © 2016 African Court on Human and Peoples' Rights. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.