1 Décembre 2016

Madagascar: En attendant les résultats de la conférence de Paris

Photo: Présidence malgache
Le Premier Ministre MAHAFALY Solonandrasana Olivier serrant la main du Président malgache, Hery Rajaonarimampianina.

Les milliards de dollars espérés à la suite de cette conférence des bailleurs de fonds à Paris sont pour le régime les moyens de mettre véritablement le pays sur les rails du développement. Après trois ans d'inefficacité et de paralysie, le pouvoir affirme être prêt à réaliser des projets capables de donner un nouveau souffle à une économie moribonde.

Le président Hery Rajaonarimampianina et son équipe vont se présenter devant leurs interlocuteurs avec des centaines de projets qu'ils estiment réalisables. Ils arrivent avec toute leur force de conviction et espèrent recevoir le financement nécessaire. Les bailleurs de fonds sont cependant maîtres de leurs décisions et vont poser leurs conditions. Leurs priorités ne sont pas celles de notre pays. Nos représentants sur place ne sont pas en position de force et vont devoir se plier aux conditionnalités de ces derniers.

Le SEFAFI dans son dernier communiqué a rappelé à juste titre que le pouvoir légal n'est pas maître de ses décisions. Les institutions internationales se sont félicitées de la tenue du Sommet de la Francophonie et avaient affirmé que l'étape suivante était cette conférence des bailleurs de fonds de Paris. On se doute que les participants vont parler de succès en évoquant les résultats obtenus. On pense déjà au retour « triomphal » de la délégation conduite par le chef de l'Etat. Ce qui compte pourtant, c'est l'utilisation des fonds obtenus.

Vont-ils véritablement permettre le décollage économique du pays ? Les régimes qui se sont succédé n'ont jamais réussi à le faire. Aujourd'hui, la situation est encore pire après la crise qui a suivi le coup d'Etat de 2009. Madagascar a touché le fond et a besoin d'un véritable plan de relance. Les mesures doivent être faites avec discernement par des dirigeants honnêtes.

La corruption et la mauvaise gouvernance doivent être bannies. Le président Hery Rajaonarimampianina se dit prêt à conduire une politique de redressement. Prenons le au mot et attendons de voir.

En savoir plus

Conférence des bailleurs - « Aucune précision de la part de l'Etat », dixit Fetison Andrianirina

La conférence des bailleurs et des investisseurs se tient à Paris aujourd'hui et demain. Plus »

Copyright © 2016 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.