14 Décembre 2016

Gambie: Le chef de l'ONU condamne la prise de contrôle de la CEI par l'armée

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban-Ki-moon, a exprimé mercredi sa consternation suite à la prise de contrôle mardi matin des locaux de la Commission électorale indépendante (CEI) de la Gambie par l'armée.

« (Le Secrétaire général) condamne cet acte scandaleux de non-respect de la volonté du peuple gambien et de défiance envers la communauté internationale au moment où une délégation de haut niveau de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) se trouvait dans le pays pour organiser un transfert pacifique de pouvoir », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Pour le chef de l'ONU, cette action viole le statut indépendant de la CEI en vertu de la constitution gambienne et pourrait compromettre le matériel électoral sensible placé sous la garde de la Commission.

« Le Secrétaire général réitère son appel en faveur d'un transfert pacifique, rapide et ordonné du pouvoir, dans le plein respect de la volonté du peuple gambien exprimée lors de l'élection présidentielle », a déclaré son porte-parole.

M. Ban a appelé les forces armées et de sécurité gambiennes à quitter immédiatement les locaux de la CEI et à s'abstenir de tout autre acte dans le but de compromettre les efforts en vue du transfert pacifique du pouvoir.

« Les responsables des actes de violence et des violations des droits de l'homme doivent rendre des comptes », a souligné son porte-parole.

Gambie

Des activistes africains bloqués à Lomé depuis cinq jours

Leurs documents de voyage et effets personnels ont été saisis. La ligue des droits de l'homme du Togo… Plus »

Copyright © 2016 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.