21 Décembre 2016

Togo: 20 milliards pour financer le développement

Le conseil d'administration de la Banque d'investissement et de développement de la Cédéao (BIDC) s'est tenu mercredi au siège de l'institution à Lomé.

La session a été consacrée à l'adoption du budget 2017.

Bashir Mamman Ifo, le président de l'institution, a indiqué qu'il était de plus de 20 milliards de Fcfa. Des fonds destinés à financer des projets publics et privés au sein des pays membres.

'La Banque se porte très bien en ce qui concerne le financement des projets, la rentabilité et les profits', a-t-il précisé.

La BIDC est le bras financier de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest qui comprend quinze Etats membres, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d'Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Léone et le Togo.

Son objectif est de contribuer à l'essor économique de l'Afrique de l'Ouest à travers le financement de projets dans les domaines du transport, de l'énergie, des télécommunications, de l'industrie, des services, de la réduction de la pauvreté, de l'environnement et des ressources naturelles.

Togo

Trois morts dont deux militaires, d'après le gouvernement

Très mouvementée a été la nuit d'hier à Sokodé et dans d'autres villes du… Plus »

Copyright © 2016 Togonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.