27 Décembre 2016

Cameroun: On lutte contre la désertification à l'Extrême-Nord

Tchatibali (Mayo-Danay). C'est l'esplanade de la commune de Tchatibali qui a servi de cadre au lancement de cette campagne le 21 décembre 2016.

Plus d'une centaine de femmes sont venues suivre la technique sur l'utilisation des foyers améliorés du type « Bangui », distribués depuis un certain temps dans la région de l'Extrême-nord par le ministre de l'Environnement. Pour évaluer l'efficacité de ce modèle de foyer, les techniciens de ce département ministériel venus de Maroua et assistés du délégué départemental du Mayo-Danay ont procédé à une démonstration pratique de son efficacité en mettant en concurrence trois autres foyers différents.

Les résultats ne se sont pas fait attendre. En prenant en compte les facteurs quantité de bois consommé et durée de cuisson, les femmes se sont rendu compte que le foyer du type centrafricain a une performante plus satisfaisante que tous les autres foyers. Le but visé est d'amener les ménagères à réduire la pression sur le bois devenu rare dans la zone de Tchatibali. Cette utilisation permet le ralentissement du déboisement, la protection de la santé des femmes en évitant les brûlures et les fumées toxiques.

Le coût de ce foyer sur le marché est de 6 500 F. Dans sa campagne de sensibilisation, le ministre de l'Environnement a offert depuis 2008 un peu plus de 125 843 dans la région de l'Extrême-Nord. A l'issue de cette opération de démonstration, Mando, le chef de service régional de la sensibilisation s'est dit satisfait.

Cameroun

Anglophone - Nouveaux combats meurtriers entre armée et séparatistes

De nouveaux affrontements ont éclaté entre des militaires et des assaillants présentés comme… Plus »

Copyright © 2016 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.