11 Janvier 2017

Gabon: La colère des fonctionnaires s'amplifie, à la veille de la CAN

Photo: Rfi
Gabon: A la veille de la CAN, les fonctionnaires se radicalisent

Après les deux principaux syndicats d'enseignants, la confédération syndicale Dynamique unitaire (DU) a appelé à la grève générale dans toute la fonction publique à partir de cette semaine. Les revendications portent sur le paiement de primes, l'investissement dans les infrastructures scolaires et hospitalières, la promesse qu'il n'y aura pas de baisse des salaires en 2017 et la libération de détenus considérés comme « prisonniers politiques ». S'ils ne sont pas entendus, les syndicats menacent d'appeler au boycott de la Coupe d'Afrique des Nations qui s'ouvre au Gabon ce 14 janvier.

La manne pour la CAN plutôt qu'aux services publics et à l'éducation. C'est en substance ce que reprochent les syndicats des employés de l'Etat gabonais à leurs autorités.

« C'est inadmissible qu'en cinq ans, on puisse organiser deux fois la CAN, alors qu'en 2010, il y a eu les Etats généraux de l'Education qui demandait que l'Etat débloque au moins 400 milliards de francs CFA par an pour construire les établissements scolaires, universitaires, et même hospitaliers !, s'insurge Jean-Rémy Yama, président de la confédération syndicale Dynamique unitaire. Et pendant sept ans, aucun établissement n'a été construit ! Les élèves apprennent à même le sol. Le gouvernement a préféré financer la CAN, c'est-à-dire préféré les loisirs, la jouissance, le spectacle, au lieu de privilégier ce qui est essentiel, c'est-à-dire l'éducation et la santé. »

De son côté, le gouvernement tente de calmer le jeu en expliquant qu'aucune baisse de salaire n'est envisagée et que des réformes sont en cours dans le secteur de l'éducation. « Que vient faire le boycott de la CAN dans des revendications d'un groupe de syndicats ? Est-ce que c'est logique? Non, monsieur !, proteste Jean-Marie Ogandanga, ministre gabonais de la Fonction publique. Il faudrait que nous soyons plus sérieux. Le Premier ministre a affirmé haut et fort qu'il n'y aura pas de baisse de salaire ! Et donc, ça coupe l'herbe sous le pied de toutes les personnes qui spéculent. Oui, nous avons des écoles à construire. D'ailleurs, nous avons un programme de construction d'écoles. Et ce programme est en cours de finalisation. Quelqu'un m'avait dit que Paris ne s'est pas fait en un jour. Ce n'est pas le Gabon qui va se faire en un jour ! »

Gabon

Top 20 RFI - Pierre-Emerick Aubameyang déjà en tête

Le meilleur buteur africain d'Europe de la saison 2016-2017 est en tête du premier Top 20 RFI de la saison… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.