11 Janvier 2017

Togo: 2 milliards de F CFA pour ouvrir le processus de réparation des victimes en 2017

Longtemps réclamé, le processus de réparation des torts causés aux victimes des violences sociopolitiques (entre 1958 et 2005) auditées par la CVJR (Commission 'Vérité, justice et réconciliation') peut démarrer au cours de cette année 2017. C'est du moins ce que l'on peut comprendre en explorant le budget 2017 du Togo.

Dans les lignes de ce budget, il est inscrit noir sur blanc d'une ligne de 2 milliards de F cfa à consacrer au programme de réparations élaboré par la CVJR et dont la mise en œuvre est confiée au Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l'unité (HCRRUN), dirigé par Awa Nana Daboya.

Il sera dans ce processus de réparation de l'indemnisation, la restauration de la liberté, la jouissance des droits de l'homme, de l'identité, de la vie de famille et de la citoyenneté, le retour sur le lieu de résidence, la restitution de l'emploi et des biens et de la réadaptation.

Pour ce que l'on sait, la présidente du HCRRUN avait entre temps assuré que son institution fera de son mieux pour que les victimes des violences auditées par la CVJR jouissent d'une réparation à hauteur du tort qui leur avait été causé.

Togo

Pas besoin d'être musulman avant d'être heureux

3 360 kits composés de riz, de spaghetti, de l'huile, de sucre, et des boites de tomates en plus de 1000 francs… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.