16 Janvier 2017

Burkina Faso: Départ soldats burkinabè pour le Darfour - Un écrivain à la tête de la troupe

Ils sont au total 140 militaires qui vont très prochainement prendre le vol pour le Darfour, où ils auront la lourde tâche de maintenir la paix. Ces officiers et sous-officiers de la septième Unité de police constituée (FPU7) du 11e escadron de soutien de la paix sont commandés par William Combary, le gendarme écrivain.

Les hommes de tenue sont connus pour leur ponctualité légendaire. A cette cérémonie consacrant le départ de 140 militaires au Darfour, ils n'ont pas dérogé à la règle.

A 9h00 mn comme prévu, on annonce la présence du colonel major Théodore Palé, chef d'Etat-major adjoint de l'armée.

Ensemble, les militaires se mettent au garde-à-vous pour saluer leur supérieur et ne relâcheront la position que lorsque celui-ci dira : « repos ». Les colonnes ont été formées bien avant l'arrivée du CEMGA adjoint par le chef de groupe.

Les soldats munis de leurs armes exécutent les ordres suivants : « soldats ! A mon commandement, garde-à-vous ! Présentez... Armes ! ».

Après ces mots, un seul claquement. Ils restent en position pendant 5 secondes environ, puis le chef donne l'ordre : « Reposez... Armes ! ». C'est fait. Théodore Palé peut s'adresser aux 140 militaires composés d'officiers et de sous-officiers dont 7 femmes.

Avant tout propos, il a traduit toute la confiance placée en ces hommes en tant que dignes représentants et ambassadeurs de la paix au Soudan. Il leur a dit de toujours se rappeler une fois sur le terrain, que la communauté internationale a le regard sur eux.

A cet effet, le commandement les invite à observer de bons comportements et attitudes sur le théâtre d'opération.

Le contingent qui s'apprête à partir constitue la 7e relève du 11e escadron créé par décret n°2009-567/PRES/PM/DEF, en vue de la participation du Burkina à la mission hybride Nations unies/Union africaine au Darfour.

Ils (les militaires) ont subi trois mois de formation à Loumbila et partent pour une mission de 12 mois. Leur commandant n'est autre personne que celui-là qui a écrit « Les sept douleurs » ou si vous voulez « Hymne à l'amour ».

Si vous n'avez pas encore deviné, c'est tout simplement : William Combary. Ce dernier dit être prêt pour le terrain au regard de la qualité de la formation acquise.

C'est alors avec un moral au beau fixe et les bénédictions de l'aumônier protestant, Oussény Sawadogo, que lui et son équipe affronteront le terrain. Qui sait, ce sera peut-être une occasion de coucher des lignes pour une œuvre littéraire.

Burkina Faso

Au FESPACO, l'Afrique muscle plus que son cinéma

Ça y est, c'est reparti, le plus grand festival de cinéma en Afrique ouvre ce samedi 25 février ses… Plus »

Copyright © 2017 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.