17 Janvier 2017

Nigeria: MSF condamne fermement le bombardement aérien du camp de déplacés de Rann

Photo: MSF
Camp de déplacés de Rann
communiqué de presse

Genève — Au moins 120 personnes ont été blessées et 52 sont décédées suite au bombardement du camp de déplacés de Rann par l'armée nigériane, selon Médecins Sans Frontières.

Au moins 120 personnes ont été blessées et 52 sont décédées suite au bombardement du camp de déplacés de Rann par l'armée nigériane, selon Médecins Sans Frontières.

"Cette attaque de grande envergure sur des personnes vulnérables qui ont déjà fui l'extrême violence est choquante et inacceptable, s'insurge Dr Jean-Clément Cabrol, directeur des opérations de MSF.

La sécurité des civils doit être respectée. Nous demandons instamment à toutes les parties de faciliter les évacuations médicales, aériennes et terrestres, pour les survivants qui ont besoin de soins urgents".

Les équipes médicales apportent actuellement les premiers soins à 120 patients blessés dans la structure MSF de Rann.

Le personnel médical et chirurgical de l'organisation basé dans la région se prépare à prendre en charge des patients.

MSF a commencé à travailler au Nigéria en 1971, et reste une des seules organisations toujours capable d'opérer dans certaines zones difficiles d'accès.

Nigeria

Urgent-Sommet CEDEAO - Le Président de la Commission de l'UA s'est entretenu à Abuja ce vendredi avec Muhammad Buhari

Le Président de la Commission de l'Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat qui a participé Paris… Plus »

Copyright © 2017 Medecins Sans Frontieres. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.