18 Janvier 2017

Cameroun: Développement de l'Extrême-Nord - Un plan spécial annoncé

Le MINEPAT l'a fait savoir récemment, à l'occasion de l'inauguration du marché à bétail de Makalingaï.

«Les travaux de réfection de la route Maroua-Kousseri seront lancés dans quelques jours, car les négociations avec la Banque mondiale sont déjà bouclées !» Avant même d'achever cette phrase, Louis Paul Motaze, ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire (MINEPAT), a reçu une salve d'applaudissement déclenchée par les populations de Makalingaï, localité non loin de Mora. C'était le 29 décembre 2016, à l'occasion de la cérémonie d'inauguration du marché à bétail, co-présidée par le MINEPAT et la représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

En effet, outre le plan spécial de lutte contre le sous-développement dans la région de l'Extrême-Nord, annoncé pour février prochain par Louis Paul Motaze, plusieurs chantiers sont déjà en cours. En plus de la route Maroua-Kousseri, dont les travaux de réfection sont annoncés pour les tous prochains jours, le MINEPAT a saisi l'occasion pour dire aux populations venues très nombreuses à cette cérémonie que « ce nouveau marché à bétail de Makalingaï vient porter à quatre, le nombre de marchés à bétail construits depuis 2015 dans cette région, grâce au financement du gouvernement camerounais et du peuple du Japon à travers le PNUD. Il vient ainsi renforcer les potentialités économiques en terme de commerce de bétail, activité assez pratiquée dans la localité », a-t-il déclaré.

En fait, ces infrastructures (parcs à bétail, hangars de commercialisation, comptoirs, bureaux d'élevages, forages... ) offrent désormais un espace sécurisé au bétail et aux animateurs du marché. « C'est un cadre idéal pour les activités commerciales qui contribueront à l'accroissement des revenus des ménages et à réduire de ce fait l'insécurité alimentaire », dira Najat Rochdi, représentante du système des Nations unies au Cameroun. Pour le maire de Makalingaï, Bouba Tikiri, ce marché à bétail vient résoudre plus d'un problème : « Non seulement il réduit les distances que parcouraient mes populations, mais l'impact socio-économique est évident dans la mesure où plusieurs d'autres activités liées à ce commerce vont naître», se réjouit-il.

Cameroun

Catastrophe ferroviaire - Eséka, un an après l'hécatombe

Point sur les poursuites judiciaires engagées contre certains ex-responsables de Camrail. Ce dossier revient… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.