19 Janvier 2017

Afrique: L'Algérie joue "un rôle important" dans l'instauration de la paix et de la sécurité dant le continent

Photo: RFI/David Baché
Un véhicule de l’armée malienne dans les rues de Gao.

Alger — L'Algérie est un "partenaire stratégique" qui joue "un rôle important" dans l'instauration de la paix et de la sécurité en Afrique, a déclaré jeudi l'ambassadeur du Kenya à Alger, Moi Lemoshira.

"L'Algérie est un partenaire stratégique et nous voulons renforcer nos relations bilatérales et le partenariat, car l'Algérie n'est pas seulement un partenaire dans les consultations mais un partenaire d'action", a affirmé l'ambassadeur kenyan lors d'une rencontre avec la presse.

M. Lemoshira a souligné, à ce propos, le "rôle important" que joue l'Algérie dans l'instauration de la paix et de la sécurité au Maghreb en particulier en ce qui concerne les efforts diplomatiques fournis pour résoudre la crise libyenne ainsi que dans la région du Sahel où un accord de paix et de réconciliation au Mali a été signé grâce à l'Algérie, chef de file de la médiation internationale.

L'Accord de paix et de réconciliation au Mali issu du processus d'Alger "a ouvert une période de stabilité dans ce pays" qui a reconnu l'importance de la contribution algérienne pour le renforcement de la paix dans la région, a-t-il ajouté.

Pour ce qui est de la crise libyenne, le diplomate kenyan a souligné la nécessité d'encourager les efforts en vue d'une solution politique, appelant la communauté internationale à lutter contre la violence et l'extrémisme en renforçant le partenariat avec l'Afrique.

Evoquant les perspectives de développement dans le continent africain, le diplomate kenyan a souligné la contribution de l'Algérie au succès du sommet Afrique-France, tenu à Bamako.

Il a ajouté que le prochain sommet de l'Union africaine qui doit se tenir fin janvier débouchera sur l'élection d'un nouveau président de l'Union ainsi que du président de la Commission africaine, dont la ministre des Affaires étrangères kényane Amina Mohamed est candidate.

Au volet bilatéral, l'ambassadeur kenyan a rappelé les relations historiques liant l'Algérie et le Kenya qui avaient combattu dans le passé le colonialisme pour recouvrer la liberté et l'indépendance.

"Nos relations se sont renforcées, nous nous sommes échangés des visites officielles particulièrement au niveau institutionnel impliquant les parlements et les sénats des deux pays et des délégations ministérielles", a-t-il dit.

Il a ajouté que son pays cherche à lancer plusieurs projets de coopération dans des secteurs clés notamment le commerce, le transport, le tourisme ainsi que dans le domaine de la formation et du transfert de la technologie.

Le diplomate kenyan a insisté dans ce contexte sur la nécessité d'ouvrir une ligne aérienne directe entre l'Algérie et le Kenya pour faciliter les échanges et la circulation entre les deux pays.

En savoir plus

Mali - Devant le Conseil de sécurité, l'Algérie plaide pour accélérer le processus de paix

L'Algérie a exhorté mercredi à New York les parties maliennes à tenir leurs engagements pour… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.