21 Janvier 2017

Gambie: Adama Barrow investi au Sénégal

Faute de pouvoir se rendre dans son pays, le président élu a prêté serment jeudi dernier à l'ambassade gambienne à Dakar.

Ambiance plutôt festive jeudi dernier à la cité Biagui, siège de l'ambassade de la Gambie au Sénégal, où Adama Barrow est allé prêter serment dans l'après-midi. Par centaines, les Gambiens vivant dans la capitale sénégalaise ont pris d'assaut les lieux pour venir soutenir leur nouveau président élu lors de l'élection présidentielle de décembre dernier. Il fallait montrer patte blanche en ces lieux, face au dispositif sécuritaire qui y a été déployé. A son arrivée à l'ambassade, le nouveau président, drapé d'un grand boubou et coiffé d'une chéchia blanche, est ovationné par ses nombreux compatriotes qui s'impatientent depuis des heures.

Il entre par la suite dans la salle des cérémonies où avaient déjà pris place des magistrats gambiens ayant fui le pays. Adama Barrow, la main droite levée et la main gauche tenant le Saint Coran, prête serment en jurant d'être au service de son pays durant son mandat. Un important parterre de personnalités était présent à la cérémonie. Marcel Alain de Souza, président de la Commission économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et Mohamed Ibn Chambas, l'envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies dans la sous-région ont effectué le déplacement. Plusieurs chefs de missions diplomatiques africaines et occidentales en poste à Dakar ont serré la main au nouveau président.

Dans la salle, l'on notait la présence de Momar Alieu Njie, président de la Commission électorale gambienne, et d'anciens ministres de Yahya Jammeh, aujourd'hui en cavale, à l'instar de Sidate Diop, ex-patron de la diplomatie. Le gouvernement sénégalais y était représenté par le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, qui avait à ses côtés Mankeur Ndiaye, son ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur. Pendant ce temps au pays, la marine dans son ensemble venait de faire défection pour faire allégeance au nouveau président. La veille, Ousman Badjie, le chef d'état-major de l'armée gambienne avait annoncé que ses hommes ne se battraient pas en cas d'offensive des troupes de la CEDEAO qui avaient déjà pris position le long de la frontière avec le Sénégal.

Gambie

Un an après la contestation des résultats par Yahya Jammeh

Il y a un an en Gambie, le 9 décembre 2016, après avoir accepté les résultats des… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.