18 Janvier 2017

Nigeria: L'armée nigériane répète la même erreur

52 morts, c'est l'erreur de trop. Des bombardements accidentels ont déjà eu lieu par le passé: en 2014, l'armée avait tué cinq civils en frappant par erreur un village de l'Etat du Borno. Est-ce possible de l'empêcher?

Des opérations de secours se sont poursuivies dans le nord-est du pays, après le bombardement, par l'armée d'un camp de déplacés "par erreur". Cette bavure a fait au moins 52 morts et plus de 120 blessés. Des civils nigériens ont été aussi victimes de telles bavures de la part des militaires engagés dans la lutte contre la secte islamiste, Boko Haram.

Ecoutez en cliquant sur l'image, ce qu'en pense Moussa Tchangari, défenseur des droits humains au Niger.

Nigeria

Aiteo nouveau sponsor titre des CAF Awards

Le géant nigérian du secteur énergétique, Aiteo, un des leaders du continent africain dans… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.