19 Janvier 2017

Gambie: Le vote à l'aide de billes inspire-t-il confiance ?

Le système électoral gambien est unique en Afrique: une bille remplace un bulletin. Ce système, moins coûteux et plus transparent, n'a pas mis la Gambie à l'abri d'un contentieux électoral

Pourquoi le système électoral à billes?

La Gambie est le seul pays à système électoral non pas avec des bulletins de vote, mais avec des billes. Dans le bureau de vote, l'électeur doit introduire sa bille dans un bidon en métal sur le flanc duquel a été peinte la couleur de chaque candidat en lice. Et à l'intérieur du bidon, un tuyau canalise la bille jusqu'à une sonnette, dont le son témoigne que l'électeur vient de voter.

Selon Ahmed Diémé, directeur de l'Institut Sahel, Stratégie et Communication, ce système électoral est à la fois peu coûteux et transparent. Pour lui,la crise politique gambienne est due à un contentieux post-électoral qui n'a pas encore été levé par la cour suprême .

Gambie

La commission d'enquête sur les affaires de Yahya Jammeh prolongée

En Gambie, la commission d'enquête autour des affaires financières de Yahya Jammeh pourra siéger… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.