26 Janvier 2017

Sénégal: Barthélémy DIAS - «Je ne suis pas un assassin. Si j'avais voulu... »

Le maire de Mermoz Sacré-Cœur a été invité hier à s'expliquer sur le meurtre de Ndiaga DIOUF dont on l'accuse.

Confronté aux nervis du Parti démocratique sénégalais qui avaient cerné sa mairie, Barthélémy Dias a assuré n'avoir pas vu d'armes du côté des assaillants, mais reconnaît tout de même avoir observé la présence de deux ceintures pour arme du côté des «nervis». Déroulant la scène des actions digne d'un film hollywoodien, le maire de Mermoz Sacré-Cœur Barthélémy Dias a reconnu avoir tiré des balles mais précise n'avoir visé personne et n'avoir vu personne tomber sous le feu des balles devant sa mairie. «Je ne suis pas un assassin. Si j'avais voulu tuer, j'allais tuer beaucoup de nervis», reconnaît-il. Toutefois, il signale avoir tiré sur le postérieur de deux assaillants.

Sénégal

Macky Sall et le pays rendent hommage au khalife général des Tidianes

Le Sénégal est en deuil après le décès vendredi matin 22 septembre du khalife… Plus »

Copyright © 2017 Wal Fadjri. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.