26 Janvier 2017

Afrique de l'Ouest: Les forces ouest-africaines en rempart

Une semaine après l'entrée en Gambie des forces de la CEDEAO, l'organisation indique que la sécurité est garantie à Banjul. Le contingent ouest-africain risque cependant de rester plus longtemps en Gambie.

"Jammeh a demandé des garanties mais aucune instance n'a encore donné son accord"

Le temps pris par Adama Barrow pour retourner en Gambie devenait long, même pour la Cédéao. La Communauté Économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest trouvait un risque à laisser le pays trop longtemps sans un appareil exécutif. Adama Barrow voulait des garanties pour sa sécurité avant de rejoindre le palais présidentiel.

Aujourd'hui, la CEDEAO assure que la capitale Banjul est libre de toute menace et que le reste du pays est passé à la loupe des forces ouest-africaines. C'est en tout cas ce qu'explique Marcel Alain de Souza, le président de la Commission de la CEDEAO joint par Fréjus Quenum.

Mais qu'en est-il des garanties qui auraient été accordées au président sortant Yahya Jammeh en échange de son départ en exil ? Cliquez sur l'image pour écouter l'interview avec Marcel Alain de Souza !

Gambie

Le don de voitures à des membres de l'Assemblée fait polémique

Le mois dernier les membres de l'Assemblée nationale ont eu droit à un beau cadeau de la part de la… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.