26 Janvier 2017

Afrique: Pour éliminer la pauvreté et la faim, des dizaines de milliards de dollars sont nécessaires

Photo: Photo FIDA
Le Président du Fonds international de développement agricole (FIDA), Kanayo F. Nwanze, à l’ouverture d’une conférence à Rome sur le financement du développement rural.

Le monde doit prendre des mesures urgentes pour mobiliser les 265 milliards de dollars par an nécessaires pour atteindre les deux premiers objectifs de développement durable (ODD) et mettre fin à la pauvreté et à la faim d'ici 2030, a déclaré le Président du Fonds international de développement agricole (FIDA), Kanayo F. Nwanze, à l'ouverture d'une conférence consacrée à la recherche de moyens novateurs pour financer le développement rural.

« Nous devons être plus créatifs dans la manière dont nous utilisons les ressources publiques et dans la façon dont nous mobilisons le financement », a déclaré M. Nwanze lors de cette conférence organisée à Rome.

Il a ajouté qu'il fallait faciliter les investissements par le secteur privé et les philanthropes dans les zones rurales, où les taux de faim et de pauvreté sont les plus élevés.

Le Ministre italien de l'économie et des finances, Pier Carlo Padoan, a souligné pour sa part combien il était important d'assurer à toutes les régions rurales un accès aux services financiers afin qu'elles puissent investir dans leur propre développement.

La conférence est co-organisée par le FIDA, le gouvernement italien, la Brookings Institution et l'Université de Warwick, et se poursuivra jusqu'au 27 janvier.

Les participants à la conférence ont convenu que les efforts ne devaient pas venir que des gouvernements. En 2015, l'aide publique au développement (APD) a été d'environ 192 milliards de dollars et seulement 9 milliards de dollars étaient destinés à l'agriculture.

La conférence intervient à un moment de changements politiques et de crises humanitaires qui ont un impact sur les priorités mondiales et détournent potentiellement l'argent destiné au développement.

« Le besoin est urgent », a dit M. Nwanze. « Malgré des dizaines d'années d'engagements et d'efforts considérables pour mettre fin à la pauvreté et à la faim, près de 800 millions d'hommes, de femmes et d'enfants souffrent toujours de la faim et un nombre presque équivalent vit dans l'extrême pauvreté ».

La majorité de ces personnes pauvres et affamées vivent dans les zones rurales des pays en développement.

Les investissements doivent être ciblés pour transformer les zones rurales en espaces dynamiques offrant à tout le monde la possibilité d'avoir des emplois décents et de mener une vie digne, exempte de la pauvreté et de la faim.

Le chef du FIDA a souligné que les besoins de financements pour le développement étaient énormes, mais qu'il en allait de même pour les opportunités.

« L'agroalimentaire est déjà un secteur de 5.000 milliards de dollars, et il est en croissance », a-t-il dit. « C'est très prometteur pour le secteur privé et pour les producteurs des pays en développement".

En savoir plus

Investir dans la résilience des petits producteurs assure la sécurité alimentaire et renforce les nations

Investir dans la résilience des petits producteurs est plus important que jamais si nous voulons maintenir les… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.