27 Janvier 2017

Ile Maurice: Mauritius Oceanography Institute - Mise en place d'un réseau de bouées dérivantes dans le sud-ouest de l'Océan Indien

communiqué de presse

Dans le cadre du projet de Surveillance pour l'environnement et la sécurité en Afrique (MESA), l'Institut d'Océanographie de Maurice (MOI) met en place un réseau de bouées dérivantes qui seront déployées à Comores, Madagascar et Seychelles. L'objectif est de recueillir des données qui seront utilisées pour les prévisions météorologiques.

Une telle bouée a déjà été déployée dans le nord-est de Maurice en 2012. Ces bouées recueilleront des données telles que la hauteur et la période des vagues, et le spectre des vagues en temps réel. En ce qui concerne la réduction de risques de catastrophes, les mesures des vagues seront utilisées pour atténuer les risques océanographiques telles la montée du niveau de la mer, les houles et les tempêtes, qui peuvent entraîner des risques côtiers.

Le MOI travaillera de concert avec les différents centres météorologiques des Etats membres de la Commission de l'Océan Indien (COI) en vue d'assurer que les caractéristiques des vagues des bouées déployées dans la région sont reçues sur une base quotidienne, cela afin que ces données puissent être utilisées pour les prévisions quotidiennes par rapport aux conditions de mer tout en fournissant des informations sur les vagues pour des activités marines et côtières. Ces informations seront ensuite traitées et disséminées aux pêcheurs et au public sur une base régulière par les autorités concernées.

Une fois que toutes les bouées dérivantes seront opérationnelles dans les pays respectifs de la COI, un Wave Data Network avec une base de données régionale des paramètres de vagues sera établi. Ces données seront accessibles à tous les pays bénéficiaires et seront utiles dans la prise de décisions par les autorités locales. De plus, les données enregistrées sur place peuvent être utilisés par les services météorologiques nationaux pour valider les données des vagues des modèles opérationnels sur le plan global.

Projet MESA

MESA vise à consolider et à étendre les services opérationnels environnementaux offerts dans le cadre du Programme de surveillance africaine de l'environnement pour un développement durable (AMESD) et à accroître son champ d'action, notamment par la prestation de services climatologiques en Afrique.

La mission du projet MESA consiste à renforcer les capacités de gestion de l'information, de prise de décision et de planification des institutions africaines chargées de l'environnement, du climat, de la sécurité alimentaire et des questions connexes, que ce soit au niveau continental, régional ou national, en facilitant l'accès et l'exploitation des applications d'observation de la Terre pertinentes pour l'Afrique.

Les résultats majeurs escomptés du projet MESA sont les suivants: offrir aux acteurs africains un accès meilleur et durable aux données et informations d'observation de la Terre aux niveaux continental, régional et national; améliorer les services de données et d'informations d'observation de la Terre disponibles pour faciliter la prise de décisions et la planification aux niveaux continental, régional et national; et améliorer la coopération et les échanges à la fois entre les régions du continent africain et avec les partenaires européens pour favoriser la synergie, l'efficacité et l'intégration des services d'information à l'échelle du continent.

MESA est financé par le 10e FED de l'Union européenne, avec une enveloppe budgétaire de 37 millions d'euros. Le projet est mis en œuvre par la Commission de l'Union africaine, l'assistance technique internationale, les six centres régionaux de mise en œuvre, EUMETSAT et l'European Commission Joint Research Centre.

Le projet MESA se décline en sept actions thématiques visant à soutenir et améliorer la prise de décisions en ce qui concerne la gestion environnementale. La COI a sélectionné l'action thématique 'Gestion marine et côtière' et le MOI est responsable de la mise en œuvre de cette thématique. Dans le cadre de ce projet, une subvention à hauteur de 1,79 millions euros a été signée en mars 2014 entre le MOI, la Commission de l'Union européenne et l'Union africaine.

Ile Maurice

Absence de Consulat - Les tribulations de la communauté mauricienne en Italie

Les Mauriciens vivant en Italie se sentent délaissés par leur patrie. C'est ce qu'a déclaré… Plus »

Copyright © 2017 Government of Mauritius. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.