27 Janvier 2017

Gambie: La réconciliation nationale doit être une priorité, selon l'ONU

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas, a estimé que la réconciliation nationale devait être la priorité du nouveau Président de la Gambie, Adama Barrow, qui est arrivé jeudi dans le pays après que l'ex-Président Yahya Jammeh a accepté de quitter le pouvoir.

« J'appelle les nouvelles autorités à prendre les mesures nécessaires pour assurer une transition démocratique qui permettra de consolider la paix entre les Gambiens », a dit M. Chambas, dans une déclaration à la presse, jeudi à Dakar, au Sénégal.

« A cet égard, je me félicite de la déclaration du Président Adama Barrow qui a annoncé qu'il sera 'le Président de tous les Gambiens'. Car, face aux défis multiples qui attendent la nouvelle administration, la réconciliation nationale doit être une priorité », a-t-il ajouté.

Elu le 1er décembre 2016, le Président Adama Barrow n'a pas pu immédiatement prendre ses fonctions en raison du refus de l'ex-Président Yahya Jammeh de transférer le pouvoir. Ce dernier a finalement accepté le 21 janvier de partir en exil en Guinée équatoriale.

Le Représentant spécial du Secrétaire général a également appelé la communauté internationale, « qui a démontré une unité exemplaire dans la résolution pacifique de la crise, à continuer d'apporter son soutien au nouveau gouvernement gambien ».

Il a ajouté que « les Nations Unies, en coordination avec les autres organisations de la région, continueront à apporter leur soutien aux nouvelles autorités en Gambie afin de permettre une transition démocratique, respectueuse des principes des droits de l'homme, et d'entamer les réformes nécessaires pour bâtir la nouvelle Gambie ».

Mohamed Ibn Chambas a estimé que résolution de la crise en Gambie était « un succès de la diplomatie préventive régionale ». Selon lui, la détermination des pays de la région et de la communauté internationale à travers la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l'Union Africaine, et les Nations Unies, à trouver une solution pacifique, « a été décisive ».

Gambie

Un an après la contestation des résultats par Yahya Jammeh

Il y a un an en Gambie, le 9 décembre 2016, après avoir accepté les résultats des… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.