1 Février 2017

Congo-Brazzaville: Dettes intérieures - Le Copéco réclame le paiement des créances 2015-2017

Le collectif des opérateurs économiques du Congo (Copéco) a promis dans une déclaration ce mercredi de tout mettre en œuvre pour convaincre l'Etat congolais à apurer les créances des deux dernières années qui s'élèvent à près de 18 milliards FCFA.

Le Copéco qui réunit une centaine d'opérateurs économiques locaux a tenu une assemblée générale extraordinaire le mercredi 1er février à Brazzaville, dont l'ordre du jour a porté essentiellement sur le paiement par l'Etat des créances des opérateurs économiques membres du collectif.

« S'agissant des créances au Trésor public : le Copéco a recensé près de 13 002.775.970 Fcfa au titre des exercices 2015-2016 ; à la Délégation générale aux grands travaux près de 10.645.403.020 FCFA au titre des différentes municipalisations accélérées ; au ministère de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'Alphabétisation, un montant de 3.491.123.469 FCFA pour couvrir les frais de réhabilitions et constructions à l'orée de la rentrée scolaire 2016-2017 », a indiqué le président du Copéco, Paul Nestor Mouadzimbi Ndinga.

Par ailleurs, le Copéco estime sa créance envers le ministère de l'Enseignement technique professionnel et de la formation qualifiante, à environ 419.771.344 FCFA au titre des impayés des rentrées scolaires 2015-2016 ; 219.000.000 FCFA au Centre hospitalier universitaire de Brazzaville, et plus de 380.000.000 FCFA à la mairie centrale.

Pour mieux rassurer ses actions, le Copéco a décidé de rallier l'Union nationale des opérateurs économiques du Congo (Unoc) pour pouvoir sensibiliser la présidence et la primature. « C'est une cause nationale », estime le vice-président de l'Unco, Jean Paul Matsima.

« ... L'assemblée générale recommande d'organiser des tribunes radio-télévisées pour la dénonciation de la manière de faire du gouvernement (... ) ; d'obtenir le paiement intégral et sans condition de tous les titres au trésor public selon un calendrier négocié avec le cabinet du ministre des Finances et le bureau exécutif de Copéco dans un délai de sept jours. Le collectif va faire valoir ses droits conformément à la constitution », a annoncé le président du Copéco.

Congo-Brazzaville

Un film sur la pêche pour sensibiliser sur la baisse des captures

La grille des programmes de la télévision nationale congolaise s'est enrichie d'un nouveau documentaire,… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.