31 Janvier 2017

Gambie: Adama Barrow veut une commission vérité et réconciliation

En Gambie, le président Adama Barrow a annoncé une commission vérité et réconciliation qui sera mise sur pied pour aider a réconcilier son peuple après 22 ans de dictature.

Arrivé au pouvoir par un coup d'Etat mais sans effusion de sang, le jeune lieutenant originaire de Kanilai, tout près de la région sénégalaise de Casamance, avait pourtant inspiré confiance aux Gambiens. Lui-même Yahya Jammeh ne cachait pas ses ambitions de développer la Gambie. Mais après plus de deux decennies de pouvoir sans partage, Yahya Jammeh laisse forcément des souvenirs douloureux a déclaré à la Deutsche Welle, Florent Geel, le directeur Afrique de la FIDH.

Situation économique difficile

Le pays est à plat sur le plan économique, mais Adama Barrow n'a pas manqué d'exprimer la nécessité d'une commission vérité et réconciliation, une commission dont la mission est, entre autres, de renforcer la cohésion sociale selon Maurice Topane de l'Institut d'Etudes de Sécurité en Afrique de l'ouest. Il y a quelques jours, la Suisse a interpellé l'ex-ministre de l'intérieur gambien Ousman Sonko proche de l'ex président Yahya Jammeh. Ousman Sonko est soupçonné de crimes contre l'humanité. Mais la justice transitionnelle suffit pour renforcer la cohésion sociale s'interroge lorent Geel de la FIDH. La Gambie est membre de la Cour Pénale Internationale, la CPI, mais l'ex-président Yahya Jammeh avait dernièrement annoncé que son pays allait se retirer du statut de Rome. Une décision que son successeur Adama Barrow a déjà indiqué qu'il n'appliquerait pas. Cliquez sur l'image d'Adama Barrow pour écouter.

Gambie

Des activistes africains bloqués à Lomé depuis cinq jours

Leurs documents de voyage et effets personnels ont été saisis. La ligue des droits de l'homme du Togo… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.