2 Février 2017

Sénégal: Attaque mortelle contre l'équipe de surveillance technique des Nations Unies - Mohamed Ibn Chambas condame et promet de rendre justice

communiqué de presse

Une attaque mortelle a été perpétrée avant-hier, mardi 31 janvier vers 14h, contre une équipe de surveillance technique des Nations Unies qui menait, dans le cadre du mandat de la Commission Mixte Cameroun-Nigéria (CMCN), une mission le long de la frontière du Nigeria et du Cameroun.

Selon un communiqué du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (UNOWAS) parvenu à la rédaction de Sud Quotidien hier, l'attaque à fait cinq morts dont un entrepreneur indépendant sous contrat avec l'ONU, trois ressortissants nigérians et un ressortissant camerounais. Elle a été commanditée par un groupe armé inconnu, selon les rapports primaires. Dés lors, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de l'UNOWAS, Mohamed Ibn Chambas, condamne fermement l'attaque et appelle les autorités du Cameroun et du Nigéria à prendre rapidement des mesures pour traduire en justice les auteurs de ces attentats.

Par ailleurs, Mohamed Ibn Chambas présente ses sincères condoléances aux familles des personnes décédées et souhaite un prompt rétablissement aux personnes blessées. Mouhamed Ibn Chambas réaffirme dans ce sens le rôle essentiel de la CMCN dans l'accomplissement de la démarcation de la frontière, conformément à l'arrêt de la Cour Internationale de Justice (CIJ), et à sa contribution à la stabilité et à la sécurité dans la région.

Sénégal

La CEA et l'UA appellent à tirer profit du dividende démographique

La Dixième réunion annuelle conjointe du Comité technique spécialisé de l’Union… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.