2 Février 2017

Congo-Kinshasa: L'INERB dispose désormais de nouveaux laboratoires de l'immunologie et de surveillance environnementale du poliovirus

L'Institut national de recherche biomédicale (INRB) de Kinshasa dispose désormais de quatre nouveaux laboratoires pour bien mener sa mission en RDC et en Afrique centrale.

Il s'agit des laboratoires de l'immunologie, de surveillance environnementale du poliovirus, du labo mobile pour le diagnostic d'Ebola ainsi que du microscope multi têtes.

Ces équipement ont été inaugurés mercredi 1 février par le ministre de la Santé et son collègue de la Recherche scientifique au siège même de l'INERB à Kinshasa/Gombe.

Financés notamment par l'OMS et l'USAID, ces laboratoires vont permettre à l'INRB d'approfondir ses recherches, notamment dans la surveillance épidémiologique du virus Ebola, a affirmé son directeur général, le Dr. Jean-Jacques Muyembe, un des grands virologues du pays et professeur à l'Université de Kinshasa (UNIKIN)..

Ils complètent «un peu l'infrastructure que nous avons ici. Donc, il nous manquait ces laboratoires spécialisés pour détecter les anticorps, et surtout les anticorps que nous allons suivre chez les survivants d'Ebola. Ça c'est pour le laboratoire d'immunologie clinique», a-t-il expliqué au micro de la Radio Okapi.

Le Dr. Jean-Jacques Muyembe a indiqué, par exemple, qu'avec le laboratoire de l'étude environnementale, l'INRB va continuer de surveiller la polio:

«Vous savez que la poliomyélite est éliminée dans notre pays. Mais, le virus peut encore circuler dans l'eau, par exemple, dans les eaux d'égouts, les eaux de nos rivières. Le virus peut encore circuler. Donc, nous devons suivre vraiment être sûrs que le virus polio ne circule plus ni dans les eaux, ni chez les humains. Comme ça, nous sommes sûrs que la poliomyélite est partie, on l'a enterrée une fois pour toutes».

Les deux ministre du gouvernement ont remercié les organismes à la base de leur financement, en l'occurrence l'OMS et l'Américaine USAID pour leur contribution à l'éradication de certaines maladies en RDC avant d'inviter les responsables de l'INERB d'en faire bon usage.

Congo-Kinshasa

Près de 400.000 enfants menacés de malnutrition aiguë sévère dans le Kasaï

Les troubles dans la région du Kasaï en République démocratique du Congo (RDC) ont… Plus »

Copyright © 2017 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.