3 Février 2017

Cote d'Ivoire: Ouellé / Utilisation de produits toxiques dans l'orpaillage - Les populations de 2 villages en danger

Les populations de Ouéllé-Koumanou et Sika-Komenankro, villages situés dans le département de Ouéllé, sont inquiètes. Elles craignent pour leur vie à cause des activités d'orpaillage clandestin. Face à la gravité de la situation, Elles se sont réunies le 5 juin dernier, pour trouver une solution durable à cette activité interdite par l'Etat ivoirien.

Le rapport de réunion dont nous avons copié, indique clairement que la vie des populations est effectivement en danger.

La preuve, toujours dans ce rapport, les populations n'ont pas manqué de relever et avec regret d'ailleurs que les orpailleurs « utilisent, souvent dans leur besogne, des substances hautement toxiques (Cyanure, mercure... ) qui peuvent contaminer les ressources en eau potable au point de les rendre impropres à la consommation.

Tout comme les terres de cultures peuvent, elles aussi, devenir incultivables pour plusieurs générations ».

L'autre danger auquel sont confrontés les deux (02) villages, c'est, d'une part, l'introduction des orpailleurs dans leurs forêts sacrées et d'autre part, l'abandon des travaux champêtres par les jeunes au profit de l'orpaillage.

Devant ces faits publiquement condamnés par les fils et filles des deux (02) villages, des solutions ont été proposées pour éviter l'irréparable.

Il s'agit, entre autres, d'informer les autorités ivoiriennes du calvaire que vivent ces deux (02) villages et même tout le département de Ouellé.

Cote d'Ivoire

Réflexions sur les grands rendez-vous du courage et de la lâcheté politiques dans le pays

Chaque pays de ce monde a ses expériences fondamentales. Il a ses carrefours décisifs. Ses moments de… Plus »

Copyright © 2017 Le Nouveau Réveil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.