3 Février 2017

Algérie: M'sila - Slata Mehras ou Z'viti, plat idéal contre le froid hivernal

M'sila — Durant les jours froids de l'hiver, la demande sur Slata Mehras ou Z'viti progresse en flèche dans les diverses régions de la wilaya de M'sila du fait de sa réputation de traitement "efficace" contre le rhume.

Mets très populaire dans la région du Hodna que les petites filles apprennent très tôt de leurs mères, Z'viti est préparé à base de galette Rekhsass (pain traditionnel sans levure) émiettée et placée dans un Mehras (grand mortier en bois de chêne très dur) pour y être mélangée à une sorte de soupe préalablement préparée avec d'importantes quantités de piment piquant, cuit avec des tomates séchées "Mecharha", de l'ail, de la coriandre, des olives vertes et de l'eau.

Outre sa consommation très répandue dans les ménages du Hodna, ce mets, appelé Batot dans d'autres régions, est aussi proposé par certains restaurateurs qui en font leur spécialité.

Durant ces jours marqués par le froid hivernal et les chutes de neige sur les montagnes de la wilaya accompagnées d'une baisse sensible du mercure, ces restaurants sont pris d'assaut surtout par les jeunes qui préfèrent le consommer entre amis.

Rencontré dans un de ces lieux, Ahmed, un jeune originaire de Maâdhid, affirme manger fréquemment en hiver Slata Mehras laquelle, assure-t-il, a souvent été un "remède efficace" en cas de rhume.

Pour son ami Salem, le secret de ce mets est qu'il fait grimper rapidement la température du corps quand bien même la température extérieure est très basse au point de susciter la sudation et dégager un nez obstrué par le rhume.

Il est à souligner, par ailleurs, que les mutations sociales se traduisant notamment par l'intrusion notable de la femme M'silie dans le monde du travail ont impacté la demande sur ce plat traditionnel, en vogue désormais dans les restaurants des grandes localités de la wilaya, à l'instar de M'sila, Boussaâda et Sidi Aissa.

Nacer, gérant d'un restaurant à M'sila, a, dans ce sens, mis en exergue la demande exponentielle enregistrée sur ce plat traditionnel particulièrement au moment du déjeuner compte tenu du fait que les femmes travailleuses viennent en force déguster un Z'viti préparé de surcroit par des mains féminines, ce qui lui confère une saveur pas du tout différente de celle concoctée dans les foyers.

Bien que proposé à plus de 200 DA le plat pour deux personnes, Slata Mehras se vend bien dans les restaurants grâce aux innombrables "vertus" qu'on lui attribue, notamment les calories que ce mets très piquant procure en réchauffant le corps, particulièrement lorsqu'il est préparé avec de l'huile d'olive et du beurre de ferme, assure-t-on.

Z'viti comprend aussi des vitamines contenues dans ses ingrédients comme le piment, la tomate, le beurre ou l'huile d'olive ainsi que le petit lait, bu à la place de l'eau car, déconseillée après ce plat.

Ce mets est également présenté chaud avec du lait ou du leben (petit lait) et est consommé de préférence avec des cuillères en bois.

Pris en petite quantité, il peut constituer une "entrée", mais il peut également constituer un plat essentiel notamment pour les familles démunies de la région.

Il est, toutefois, déconseillé aux personnes souffrant de maladies gastriques (ulcère et l'excès d'acidités) ainsi que celles ayant des problèmes d'hypertension artérielle, estime le médecin généraliste Mohamed Ouali.

Algérie

Rabah Madjer est de retour à la tête de l'Algérie 15 ans après

La légende du football algérien Rabah Madjer vient d'être nommé sélectionneur de… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.