5 Février 2017

Afrique: Des scientifiques confirment l'existence d'un "continent perdu" sous l'île Maurice

Port — Des scientifiques ont confirmé l'existence d'un "continent perdu" sous l'île Maurice dans l'océan Indien qui a été laissé par la dissolution du supercontinent, le Gondwana, qui a commencé il y a environ 200 millions d'années, d'après une étude publiée le 31 janvier dans la revue en ligne Nature Communications.

Ils sont arrivés à cette conclusion en découvrant des traces de zircon, vieux de 3 milliards d'années, alors que l'île n'est âgée que de 9 millions d'années.

Selon le professeur Lewis Ashwal, auteur principal de l'étude, "les zircons archaïques dans des rochers du Miocène océaniques établissent l'existence d'une ancienne croûte continentale sous Maurice".

En étudiant le zircon trouvé dans les roches émises par la lave pendant les éruptions volcaniques, Ashwal et ses collègues Michael Wiedenbeck du Centre de recherche allemand pour les géosciences (GFZ) et Trond Torsvik de l'Université d'Oslo, chercheur invité à GFZ, sont arrivés à la conclusion que les restes de ce minéral étaient bien trop vieux pour appartenir à l'île de Maurice.

Couvert par de jeunes laves lors des éruptions volcaniques sur l'île, le zircon découvert semble être un morceau minuscule de l'ancien continent, qui s'est détaché de l'île de Madagascar, quand l'Afrique, l'Inde, l'Australie et l'Antarctique se sont séparés et ont formé l'Océan Indien.

Le professeur Aswal étudie le processus de rupture des continents, afin de comprendre l'histoire géologique de la planète. "La Terre est composée de deux parties - les continents, qui sont vieux, et les océans, qui sont "jeunes".

"Sur les continents, vous trouverez des roches qui ont plus de quatre milliards d'années, mais vous ne trouvez rien de tel dans les océans où de nouvelles roches sont formées", explique M. Ashwal. "Maurice est une île où il n'y a pas de roche vieille de plus de 9 millions d'années, mais en étudiant les roches de l'île, nous avons trouvé des zircons vieux de 3 milliards d'années".

Les zircons sont des minéraux qui se produisent principalement dans les granites des continents. Ils contiennent des traces d'uranium, de thorium et de plomb. Du fait qu'ils survivent très bien au processus géologique, ils contiennent un riche dossier de processus géologique et peuvent être datés de façon extrêmement précise.

"Le fait que nous avons trouvé des zircons de cet âge prouve qu'il y a beaucoup plus de matières crustales sous l'île Maurice qui ne pouvaient provenir que d'un continent", assure Ashwal.

Ce n'est pas la première fois que des zircons qui ont des milliards d'années ont été trouvés sur l'île. Une étude réalisée en 2013 a trouvé des traces du minéral dans le sable de plage. Cependant, cette étude a reçu quelques critiques, dont celui que le minéral aurait pu être soufflé par le vent, ou porté sur les pneus de véhicule ou chaussures de scientifiques.

Ile Maurice

Absence de Consulat - Les tribulations de la communauté mauricienne en Italie

Les Mauriciens vivant en Italie se sentent délaissés par leur patrie. C'est ce qu'a déclaré… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.