6 Février 2017

Afrique: L'UA a atteint un degré de maturité suffisant pour "contrer les plans du Maroc"

Alger — Le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek, a déclaré lundi à Alger que l'Union africaine (UA) a atteint un degrés de maturité et d'indépendance suffisant pour contrer les plans et tentatives du Maroc visant à porter atteinte à l'Acte constitutif de l'organisation panafricaine.

"L'UA a atteint un degrés de maturité et d'indépendance dans ses décisions lui permettant de contrer les plans et tentatives du Maroc d'attenter aux dispositions de l'Acte constitutif de l'organisation panafricains", a indiqué M. Ould Salek, lors d'une conférence de presse animée au siège de l'ambassade sahraouie à Alger, affirmant que "la majorité sinon tous les Etats africains s'attendent à ce que le Maroc s'engage au respect de ce qu'il a signé et ratifié (Acte constitutif de l'UA)".

M. Ould Salek a indiqué en outre que l'UA a décidé d'admettre le Maroc comme 55ème Etat membre de l'Union suivant un "consensus parmi les Etats membres de l'UA", affirmant qu'"aucun vote n'a eu lieu comme tentent de le faire croire les médias marocains".

Aussi, a ajouté le chef de la diplomatie sahraouie, "l'adhésion a eu lieu conformément à l'article 9 et l'article 29 de l'Acte constitutif de l'UA basé sur le respect des frontières héritées à l'indépendance et la non utilisation de la force pour l'acquisition de territoires "des principes sacro-saints".

A présent, a-t-il soutenu, "il y un fait, c'est que le Maroc siège sous le même toit africain aux cotés de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), et le hasard a fait que la coordination entre les pays de la zone 5 de l'UA (Afrique du Nord), est assurée par la République sahraouie. C'est un fait accompli auquel le Maroc doit s'en accommoder".

Si le cas contraire se présente, a averti M. Ould Salek, "le Maroc n'aura pas à faire à la RASD, mais plutôt à un ensemble d'Etats et aux instances de l'UA".

Après l'adhésion du Maroc à l'UA au terme du 28ème sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA tenu les 30 et 31 janvier derniers à Addis Abeba, a fait remarquer Ould Salek, "on assiste à l'ouverture d'une dynamique dont le Maroc n'aura aucun argumentaire à employer pour changer la position de l'Union vis-à-vis du Sahara occidental".

"Même les Pays qui le soutiennent ne seront pas en mesure de le défendre, partant du fait que le gouvernement marocain a ratifié et signé sans condition et sans réserve aucune de l'Acte constitutif", a soutenu M. Ould Salek.

Le responsable sahraoui a, en outre, souligné que "peu importe la nature de l'agenda motivant la demande du Maroc d'integrer l'UA, l'Union africaine en est consciente des intérêts du continent qui se croisent avec ceux de la communauté internationale". "Donc l'UA continuera à jouer son plein rôle pour trouver des solutions africaines aux problèmes de l'Afrique".

Algérie

Casques bleus tués en RDC - La MONUSCO confrontée à de gros «défis» logistiques

La mission de l'ONU en RDC a rendu hommage lundi à Beni à ses 14 casques bleus tanzaniens tués… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.