6 Février 2017

Algérie: Vague de froid dans le Hodna - La kachabia a la côte à M'sila

M'sila — Le marché des habits traditionnels dans la wilaya de M'sila connait, en ces jours de froid glaciel, un engouement particulier des citoyens pour la kachabia et le burnous, habits traditionnels dont les prix enregistrent une augmentation sensible comparativement à l'année passée.

Les prix de de ces vêtements tissés en laine blanche ont atteint les 4500 DA cet hiver, contre moins de 3500 DA l'année dernière, alors que le burnous tissé en laine noir est cédé à plus de 5000 DA contre moins de 4000 DA en 2016.

Des prix qui voltigent allégrement quand il s'agit d'habits traditionnels de qualité supérieure tissés en ouaber (en poils de chameau) oscillant entre 60 000 DA pour la kachabia et 250 000 DA pour le burnous de haute facture.

Selon les vendeurs de ces articles traditionnels, une hausse des prix de plus de 10% a été enregistrée au cours de cette période hivernale par rapport à l'année dernière, à la même saison.

Une hausse qui a "probablement freiné la demande sur les costumes traditionnels de luxe" à l'image de la kachabia et du burnous oubar, contrairement aux habits tissés en laine, ont indiqué des vendeurs de ce type d'habit.

Cette augmentation des prix reste, par ailleurs, en deçà des attentes des maîtres artisans qui estiment que les tarifs actuels ne rémunèrent pas "correctement" l'effort fourni pour tisser et coudre à la main une kachabia ou un burnous de pure laine, contrairement aux costumes traditionnels confectionnés en tissu, cédés entre 2000 et 2500 DA et qui n'exigent que l'effort de la couture.

Toutefois, la kachabia en flanelle cousue à Boussaâda jouit toujours d'une certaine renommée qui la maintient en bonne place sur le marché, d'autant plus qu'elle est présentée dans des couleurs autres que le marron et le blanc des traditionnelles kachabia de laine.

Cette gamme de couleurs de la "kachabia boussaâdia" lui a notamment permis de gagner les faveurs d'une assez large clientèle juvénile.

Pour les hommes aisés et les moins jeunes, rien ne peut remplacer une kachabia et surtout un burnous en ouaber ou, à défaut, en laine pour les froides journées d'hiver.

La wilaya de M'sila dispose actuellement de deux unités de production de l'habillement traditionnel implantés à Boussaâda et M'sila.

Algérie

Le Maroc rappelle son ambassadeur à Alger

A la suite des déclarations gravissimes du ministre des Affaires étrangères de la République… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.