6 Février 2017

Afrique: L'adoption par le Maroc de l'Acte constitutif de l'UA est une reconnaissance de l'Etat sahraoui

Alger — Le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek a réaffirmé, lundi à Alger, que l'adoption par le Maroc de l'Acte constitutif de l'Union africaine (UA), constituait "une reconnaissance légale" de l'Etat sahraoui et de sa souveraineté sur son territoire.

"L'adoption par le Maroc de l'acte constitutif (de l'UA) se veut une reconnaissance légale et claire de l'Etat sahraoui et de sa souveraineté sur son territoire", a indiqué M. Ould Salek lors d'une conférence de presse animée au siège de l'ambassade sahraouie à Alger, en réponse à la déclaration du ministre délégué marocain aux Affaires étrangères, Nasser Bourita qui avait déclaré que "le Maroc ne reconnaîtra jamais la République sahraouie".

"Le souverain marocain a bien pris place aux côtés du président sahraoui et des chefs d'Etat africains, chacun dans le siège officiel de son pays. Cela est un pas en avant sur la bonne voie imposé par la lutte du peuple sahraoui", a-t-il poursuivi.

"Désormais devant le fait accompli, le Maroc n'a plus affaire à la République arabe sahraouie démocratique (RASD) seulement, mais à l'ensemble des Etats africains, à l'UA et à ses organes", a-t-il ajouté.

"Le Maroc a essuyé un échec cuisant dans ses tentatives de légitimer son occupation des territoires sahraouis et son déni de l'existence de la RASD après avoir essayé par tous les moyens et pendant plus de trois décennies, de porter atteinte à la place de l'Etat sahraoui (...)", a précisé le responsable sahraoui.

"L'adhésion du Maroc s'est faite dans le respect des conditions de l'UA et conformément aux principes de son acte constitutif, adopté par le Maroc sans réserves, d'où la nécessité pour le Maroc de mettre fin à son occupation des territoires sahraouis", a-t-il relevé.

Le chef de la diplomatie sahraouie a estimé que la résolution 18 du sommet africain en vertu de laquelle le Maroc a adhéré à l'UA constituait "une victoire pour la légalité et de la souveraineté du peuple sahraoui sur son territoire".

En adhérant à l'UA et en signant son acte constitutif -qui impose le respect des frontières des pays héritées du colonialisme-, le Maroc sera "en confrontation directe" avec l'ONU qui "oeuvre dans le même sens que l'UA et qui vise à concrétiser la décolonisation au Sahara occidental".

Il a réaffirmé, à cette occasion, "la disponibilité de la RASD à faire la paix avec son voisin le Maroc, sur la base des principes de l'UA adoptés par le Maroc sans réserves et conformément aux décisions de la légalité internationale".

Le 31 janvier dernier, l'UA avait décidé, dans le cadre des travaux du 28e sommet des chefs d'Etats et de gouvernement de l'UA à Addis Abeba, d'admettre le Maroc comme 55ème Etat membre de l'Union, sachant que la RASD en est membre fondateur.

Le Maroc avait quitté l'Organisation de l'Unité africaine (OUA-actuelle UA) pour protester contre l'admission de la RASD en tant que membre à part entière. Le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique, occupée depuis 1975 par le Maroc, soutenu par la France.

Maroc

Rapport mi-figue mi-raisin de l'UE sur les droits de l'Homme au Maroc

Des progrès réalisés dans nombre de domaines mais la liberté d'expression, d'association et… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.