7 Février 2017

Sénégal: Kaolack/Programme de vaccination animal - 80 % des animaux à vacciner avant avril prochain

Le village de Ndangane situé à moins de trois (3) kilomètres au Nord Est de Latmingué a abrité, Dimanche dernier, la journée de lancement du programme de vaccination animale ouverte à la région de Kaolack. Compte tenu de l'importance qu'elle revêt dans la nouvelle politique accordée à l'élevage, cette journée a mobilisé les autorités administratives, locales, et coutumières de la région de Kaolack.

Initiée par le maire de la commune Latmingué Macoumba Diouf et son bureau municipal, l'édition 2017 de la campagne de vaccination animale a prévu de toucher un objectif de 80 % du cheptel et des animaux traits. Sa poursuite dans la région de Kaolack obéit toutefois à la volonté des services de l'Elevage et ses partenaires locaux de lutter contre cinq (5) maladies animales dont la peste équine et les maladies dermatologiques. Mais également de poursuivre une large sensibilisation des éleveurs sur l'utilité de la vaccination du cheptel et des animaux de manière générale et son importance dans le développement de la filière de l'élevage.

Pour le directeur de l'horticulture Macoumba Diouf, « c'est aussi une initiative qui est en phase avec les projets structurants du chefs de l'Etat et qui se résument aujourd'hui sur le plan Sénégal Emergent (Pse) et la nouvelle politique de décentralisation articulée autour de l'Acte III. On le dit parce que simplement elle constitue un moyen sûr de développer le secteur de l'Elevage. Et qui pense développer l'Elevage, doit impérativement promouvoir le volet vaccination qui est fondamental dans ce processus».

Même en dehors de cette considération, le président de la maison des l'éleveurs de Kaolack Khalidou Bâ, pense à son tour que « ce sont deux programmes séparés qui font du développement une priorité. Ils convient alors en tout cas du côté des acteurs de jouer pleinement leur partition, c'est-à-dire garantir l'amélioration et la sécurisation des produits d'origine animale. Rien que le village de Anène situé à quelques encablures de Latmingué, ce déficit en vaccination a causé l'année dernière une cruelle perte en bétail que les populations et services techniques ont évaluée à 7 Millions de Frs en valeur proportionnelle», a t-il aussi poursuivi.

Pour cette raison majeure, les producteurs en élevage du village de Latmingué, malgré leur volonté de poursuivre les opérations jusqu'en Avril prochain, ont aussi annoncé leur détermination d'organiser tous les ans cette parenthèse offerte à la santé animale.

Sénégal

Législatives - De la difficulté d'être un candidat indépendant des partis

Au Sénégal, 47 listes au total se présentent aux législatives du 30 juillet dont deux qui… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.