10 Février 2017

Nigeria: La population s'inquiète et spécule sur l'état de santé de Buhari

Photo: Premium Times
President Muhammadu Buhari.

Le flou règne toujours sur la nature des bulletins de santé du président Muhammadu Buhari. Le chef de l'Etat nigérian est toujours hospitalisé dans un établissement au Royaume-Uni. Il n'est toujours pas apparu depuis l'annonce de sa prolongation de séjour en Europe. Aucune information officielle ne filtre sur la nature de sa maladie. Et son absence nourrit toutes sortes de spéculations dans les rues de Lagos.

Comme des millions de Nigérians, Lilian sursaute à chaque fois qu'elle reçoit un message d'alerte sur son téléphone : « J'espère que notre président va aller mieux. Et j'espère qu'il n'est pas dans le même état physique qu'à l'époque du président Umaru Yaradua. On nous avait dit qu'il allait bien et au final il est revenu mort. J'espère que le président Buhari va s'en sortir. »

Christian lui est catégorique: « C'est impossible pour une personne mal en point de diriger et de porter le Nigeria avec toute cette corruption et ces problèmes. Même si le président essaie de faire les choses proprement, les gens qui sont autour de lui, seront ceux qui le pousseront à l'erreur. Donc pour moi, vaut mieux qu'il laisse sa place. »

Aucune image de Muhammadu Buhari à l'hôpital en Angleterre. Seun n'accepte pas ce black-out : « Si le président n'est pas mort, pourquoi il ne peut pas s'exprimer ? Au minimum, on devrait pouvoir le voir à l'hôpital. Juste pour qu'on puisse voir comment il va. Et là on pourrait savoir qu'il est vraiment vivant. Mais pour moi franchement, je pense qu'il est mort ».

Margaret garde l'espoir: « Je prie pour qu'il aille mieux. C'est un être humain et on ne peut pas lui souhaiter du mal. Et puis, les problèmes du Nigeria ne sont pas seulement liés à lui. Il n'en est pas la cause ». Puis Margaret jette un coup un coup d'œil furtif sur son téléphone portable.

En savoir plus

Spéculations sur l'état de santé du président Buhari

Combien de temps les autorités nigérianes pourront-elles garder secrète la nature exacte de la… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.