13 Février 2017

Ile Maurice: Affaire Iqbal Mallam Hasham - L'ICAC réclame du temps pour un complément d'enquête

Encore un peu de temps. C'est ce que demande l'Independent Commission against Corruption (ICAC) dans l'affaire Iqbal Mallam Hasham.

Raison : il y aura un complément d'enquête, réclamé par le Directeur des poursuites publiques (DPP). Ce lundi 13 février devant le tribunal de Rose-Hill, Me Sindhia Pottaya, avocate de l'ICAC, a déclaré à la magistrate Sophie Chui Yew Cheong en avoir été informée par le bureau du DPP.

«Further enquiry will be needed but I cannot say unfortunately how long it will take», dit la représentante de l'ICAC. De ce fait, Me Yousuf Ali Azaree, de Mohamed Chambers, n'a pas insisté sur les débats portant sur la motion de radiation de charges, aujourd'hui. Pour rappel, Iqbal Mallam Hasham, ancien Managing Director de la State Investment Corporation, avait été inculpé pour avoir usé de sa position pour obtenir des faveurs de Bramer Property Fund (BPF)

Une prochaine audience a été fixée au 20 février. L'ICAC devra dire combien de temps prendra l'enquête complémentaire. D'ailleurs, la magistrate a bien insisté sur la nécessité d'une réponse claire et précise : «When you come next time, I want to know exactly the particular details on the enquiry and how long it will take.»

Ile Maurice

Commission drogue - Paul Lam Shang Leen en voyage à l'étranger

Pourquoi les travaux de la commission se sont-ils subitement arrêtés ? En effet, l'audition du gardien de… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.