13 Février 2017

Congo-Kinshasa: Lutte contre la lèpre et la tuberculose - Lancement des travaux de construction de la coordination provinciale à Kabinda

C'est le gouverneur de Lomami, Patrice Kamanda Tshibangu Muteba, qui a donné le go des travaux de construction du bâtiment devant abriter la Coordination Provinciale Lèpre-Tuberculose (CPLT) à Kabinda, ville située à 150 Km de Mbuji-Mayi.

La construction de la Coordination provinciale Lèpre -Tuberculose s'inscrit dans le cadre du Nouveau Modèle de Financement (NMF), pour lequel la RDC a bénéficié d'un appui financier du Fonds mondial.

Plusieurs autorités provinciales étaient présentes à cette cérémonie de lancement des travaux de construction de la CPLT.

Il s'agit notamment des députés et ministres provinciaux, des membres du Comité provincial de sécurité, des autorités sanitaires, du coordonnateur de la Caritas-Développement Kabinda ainsi que d'une foule nombreuse au sein de laquelle les élèves de l'Institut Technique Médical (ITM) de Kabinda.

Le gouverneur Patrice Kamanda, qui a posé la première pierre de construction de la coordination provinciale de lutte contre la lèpre et la tuberculose, bâtiment qui sera construit dans la grande concession de l'hôpital général de référence de Kabinda, pas très loin de l'ITM, a fait savoir que la population congolaise en général et celle de la Lomami en particulier, a besoin d'une prise en charge adéquate en ce qui concerne la tuberculose, cette maladie grave, mais guérissable qui appauvrit et constitue l'un des problèmes de santé publique.

De son coté, le coordonnateur de l'Unité de gestion du programme de lutte contre la tuberculose (UGP/FM/TB) au sein de la Caritas Congo Asbl, Dr Romain Kibadi, a rappelé que le financement de ce bâtiment s'inscrit dans le cadre de l'appui que la RDC a obtenu du Fonds mondial pour la lutte contre le paludisme, la tuberculose et le VIH/Sida.

Le Dr Romain Kibadi a signalé que quatre autres nouvelles provinces seront dotées de ces nouvelles bâtisses. Il s'agit des provinces du Bas-Uélé, Nord-Ubangi, Sud-Ubangi et Tshuapa.

Pour sa part, le directeur Adjoint du Programme national de lutte contre la tuberculose, Dr Joseph Bengeya, a précisé que « la construction de ce bâtiment permettra, non seulement au personnel de la coordination provinciale de travailler dans de bonnes conditions, mais aussi et surtout d'assurer une bonne prise en charge des malades tuberculeux ».

Mesurant vingt-deux mètres sur sept, le bâtiment qui abritera la coordination provinciale de lutte contre la lèpre et la tuberculose comptera plusieurs locaux.

Il s'agit notamment de dépôt des médicaments ; une salle de réunion ; le bureau du pharmacien ; le bureau du superviseur de tous les labos pour la tuberculose ; les bureaux de deux autres superviseurs (Lèpre et Kiné) ; la comptabilité ; la caisse ; le bureau du logisticien ; le bureau du Médecin-coordonnateur provincial (MCP) et son secrétariat.

À côté de cela, il y aura un long couloir qui va servir de dégagement pour départager les locaux et un hall d'accueil, avec possibilité d'ajouter un laboratoire microscopique avec trois compartiments si le budget le permet.

Ces travaux vont durer six mois et seront exécutés par l'entreprise Echelle Construct, sous la supervision d'un délégué à pied d'œuvre de Caritas Congo Asbl, sans oublier l'œil vigilant des autorités locales.

Congo-Kinshasa

L'UNICEF condamne l'utilisation des enfants par des miliciens !

L'UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance, a publié une déclaration exprimant sa très… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.