14 Février 2017

Sénégal: Saint Valentin - Les amoureux dans tous leurs états

14 février, la fête des amoureux !!! A Dakar, la fête de Saint Valentin se célèbre de mille manières. Les uns préférant offrir des cadeaux à leurs amoureux, les plus inspirés improvisent, d'autres, plus classiques, choisissent un diner en tête-à-tête avec un bouquet de fleurs ou des pétales de roses biens parfumés.

Les marchés de Dakar changent de couleur. Tout est rose, rouge, partout l'amour jubile et célèbre son jour. Le rond-point Liberté 6, connu pour ses grands bruits de klaxons de cars rapides et de bus Tata, essaye de rythmer son ambiance avec la Saint Valentin en musique douce, ou même des chansons d'amour qui sortent à l'intérieur du marché.

Si certains commerçants semblent somnoler devant leurs étals, d'autres exposent avec engouement des bouquets de fleurs rouges emballées dans des papiers décorés de petits cœurs rouges, des cartes sur lesquelles on lit de belles déclarations d'amours.

Modou, vêtu d'une culotte courte, d'une chemise noire avec des rayures blanches et d'un pull gris pour se couvrir de la fraîcheur matinale de cette belle journée, est dans ce commerce depuis bientôt trois ans. « C'est en cette période que je vends le plus.

Je gagne beaucoup d'argent. Aujourd'hui, j'ai vendu 15 bouquets de fleurs et 12 cartes, demain c'est sûr que j'aurai plus de clients », se glorifie-t-il, heureux comme un enfant.

Devant son étal, une cliente, Adama, la vingtaine révolue, n'arrive pas à faire son choix entre les cartes et les fleurs, finalement elle prend les deux et s'en réjouit. « Ni les cartes, ni les bouquets ne sont chers, alors que ne ferais-je pour faire plaisir à mon amour », lance-t-elle dans un rire contagieux.

Tout comme Modou, Saliou, un autre marchand de fleurs rencontré au marché Case Bi, dit que les fleurs ne coûtent pas chères. Les fleurs plus légères à base de tissu coûtent entre 500 et 1.000 FCfa, celles qui s'allument et que l'on appelle « veilleuses » coutent 1.500 FCfa, les cartes sont vendues à 1.000 FCfa. Mais avec ces prix, on ne peut pas s'offrir un pétale de rose dans les grands magasins spécialisés dans la vente de fleurs.

Dans le magasin de la Roseraie où les fleurs semblent pousser, la beauté de celles-ci charme les habitués de l'allée Robert Delmas en ville.

Dans ces magasins de fleurs, les coûts grimpent de 35.000 à 75.000 FCfa. La différence se trouve dans la qualité de ces belles fleurs, mais aussi la diversité de celles-ci comme les corbeilles, les orchidées, les roses et Valentine.

Parmi ces différentes offres, d'autres préfèrent s'y prendre autrement en choisissant d'offrir des cadeaux comme des parfums, des montres, un diner romantique, ou encore des chemises de nuit les plus sexy aux élus de cœur.

Une rose pour un cœur, une goutte de sang pour une vie

Ainsi, selon cette étudiante d'une école de formation en management rencontrée au marché Case bi, son cadeau sera pour son père. « Je cherche une belle montre pour mon papa pour lui rappeler tout mon amour, car c'est lui mon meilleur ami », déclare-t-elle tout émue.

Juste à côté, une cantine pleine de lumière dégage une odeur d'encens. Mor Goumbala, le propriétaire, fait la description des différents articles pour les besoins d'une belle fête de Saint Valentin.

« J'ai des bougies de toutes sortes, des pétales de rose, des encensoirs lumineux, des nuisettes avec des masques pour une nuit de rêve », expose-t-il avec détail. « Le 14 février dernier j'ai gagné 120.000 FCfa avec les différents articles vendus.

Aby, une dame qui est en train de sélectionner des articles depuis notre arrivée, lance : « J'ai des commandes, je dois faire 10 coffrets (parfum, pétales, bougie, bouquet de fleur) pour des clientes rien que pour aujourd'hui », se vante-t-elle.

Sa copine qui l'accompagne d'un geste déclare qu'elle n'a jamais été intéressée par cette fête : « Moi je ne trouve pas cette fête intéressante parce que l'amour doit toujours se célébrer, pourquoi attendre le 14 février pour offrir un cadeau à son amoureux », demande-t-elle.

Allant dans le même sens, Ciba, un jeune marié, déclare, « l'amour se fête chaque jour, alors pour moi, à chaque fois que j'ai la possibilité d'inviter ma douce moitié à un diner et lui offrir un cadeau, je le fais ».

Dans d'autres cas, la Saint Valentin se fête autrement. Regroupés autour du Collectif pour la lutte contre les inégalités sociales (Colis) basé au centre commercial Limamoulaye, des jeunes organisent une journée de don de sang. En effet, ces jeunes profitent de cette date qui célèbre l'amour pour sauver des vies sous le slogan : « une rose pour un cœur, une goutte de sang pour une vie ».

« Nous profitons de l'occasion de la célébration de l'amour avec la Saint Valentin pour permettre à toute personne amoureuse de donner son sang pour sauver la vie d'une autre », déclare Boly Ba, leur chargée de la communication.

Sénégal

Les boulangers ont du pain sur la planche

Au Sénégal, la filière de la boulangerie broie du noir. Les acteurs réunis en concertation… Plus »

Copyright © 2017 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.