15 Février 2017

Gambie: En visite dans le pays, Boris Johnson se réjouit de son retour dans le Commonwealth

Photo: RFI
Adama Barrow

Boris Johnson est attendu mercredi 15 février au Ghana, deuxième étape de sa mini-tournée africaine. Mardi, le ministre britannique des Affaires étrangères était en Gambie, sa première visite dans ce pays d'un chef de la diplomatie britannique depuis l'indépendance en 1965.

Boris Johnson a rencontré le président Adama Barrow et plusieurs ministres pour marquer formellement le retour de la Gambie dans le concert des nations.

Le même jour, la Gambie annonçait qu'elle renonçait à se retirer de la Cour pénale internationale et qu'elle souhaitait réintégrer le Commonwealth.

Pour son premier voyage en Afrique en tant que ministre, Boris Johnson était attendu. Ce thème du Commonwealth lui avait valu un déluge de commentaires en 2002, après un éditorial malheureux et raciste sur « ces foules de négrillons agitant des drapeaux » pour accueillir la reine.

Les journalistes gambiens qui comptaient l'interroger là-dessus lors d'une conférence de presse ont été priés de ravaler leurs questions.

Pas question de gâcher l'annonce du retour de la Gambie dans l'organisation issue de l'ex-empire, que Yahya Jammeh avait quittée avec fracas en 2013, la considérant comme un prolongement de la colonisation britannique.

Et peu importe si, comme le rappelle le secrétariat du Commonwealth, l'adhésion est un long processus et devra être validée par les 52 chefs d'Etats. Boris Johnson a assuré qu'il ferait tout son possible pour accélérer les choses.

Aide à la réforme de la justice

A Banjul, le chef de la diplomatie britannique a aussi parlé de lutte contre l'émigration. Des milliers de jeunes Gambiens fuient leur pays vers l'Europe chaque année.

Il a aussi été question de justice puisque le Royaume-Uni va assister le gouvernement gambien dans sa réforme du secteur judiciaire, après les 22 ans de régime dictatorial.

Enfin, les Britanniques pourraient réinvestir dans le secteur touristique. La Gambie est une destination prisée des Anglais, mais la fréquentation a chuté ces dernières semaines en raison de l'instabilité politique. Le voyage de Boris Johnson avait aussi valeur de marqueur d'une stabilité retrouvée.

En savoir plus

Renoncement du pays à quitter la CPI

La Gambie ne quittera pas la Cour pénale internationale (CPI). Elle se considère comme un Etat-partie du… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.