15 Février 2017

Sénégal: 2ème Formation de réplication au profit de l'Armée et de la Gendarmerie contre les abus sexuels

Photo: FASE
Atelier de formation des formateurs sur la prévention et la lutte contre les abus sexuels
communiqué de presse

Projet Pilote au Sénégal : « Formation du Personnel des missions de maintien de la Paix sur la Prévention et la lutte contre l'exploitation et les abus sexuels »

Hôtel la Résidence Lat-Dior, 15 au 17 Février 2017 : Dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre du projet pilote au Sénégal «Formation du Personnel des missions de maintien de la Paix sur la Prévention et la lutte contre l'exploitation et les abus sexuels », financé par l'Ambassade de Grande Bretagne et soutenu par l'Ambassade du Japon au Sénégal et le Bureau de l'Envoyée Spéciale sur Femmes, Paix et Sécurité de la Commission l'Union Africaine, Femmes Africa Solidarité (FAS) et son Centre PanAfricain pour le Genre, la Paix et le Développement (PAC) organisent la deuxième formation de réplication à l'endroit des personnels de l'Armée et de la Gendarmerie, du 15 au 17 Janvier 2017, à l'Hôtel Résidence Lat Dior, à Thiès

Suite à l'Atelier de formation des formateurs tenu en Novembre 2016 à Dakar et le Premier Atelier de réplication organisé en Décembre 2016 à Thiès, l'attente des participants s'est trouvé comblée par la recrudescence de l'appréhension des questions de violences basées sur le genre, les concepts de genre, la maitrise des instruments juridiques de protection des femmes dans les zones de conflit et l'acquisition d'outils d'analyse et de prévention contre les exploitations et abus sexuels.

Le projet a reçu un accueil favorable des forces de défenses et de sécurité du Sénégal, et se poursuivra afin de prendre en compte les besoins de formations existants des agents de maintien de la paix. A ce titre, le programme pourra contribuer à la formation des 500 gendarmes qui seront déployés dans les opérations militaires extérieures (Opex), un effectif récemment annoncé par le Haut-Commandant de la Gendarmerie et Directeur de la Justice militaire, le Général Meïssa Niang, lors de la cérémonie traditionnelle des vœux de nouvel an de la gendarmerie.

Le pays pilote, le Sénégal, 7ème contributeur de troupes au service des opérations de maintien de la paix dans le monde, continue ainsi à contribuer à travers ce programme à la politique du Conseil de Sécurité de l'ONU, pour une « tolérance zéro» contre l'exploitation et les abus sexuels commis par les forces de maintien de la paix. Pour diffuser davantage la formation, l'atelier s'adresse cette fois-ci en même temps au corps de la Gendarmerie et de l'Armée et en vue de massification et de renforcement de capacités de chaque corps de sécurité au niveau local, à savoir : les militaires majoritairement présents dans cette région mais également issus d'autres régions voisines et les contingents de la gendarmerie disponibles sur le terrain.

L'Atelier est présidé par les autorités locales de Thiès notamment : le Gouverneur de Thiès, Monsieur Amadou Sy et le Maire de Thiès, Monsieur Talla Sylla. Il verra également la participation effective de l'Ambassadeur de Grande Bretagne, S.E.M Georges Hodgson ; du Colonel Amadou Anta Gueye, Commandant de la zone militaire n°7; du Commandant de la légion de gendarmerie centre-ouest, Monsieur Adama Gueye ; du Commissaire Divisionnaire de Classe Exceptionnelle, Monsieur Amadou Lam ; des partenaires financiers et techniques, ainsi que les membres de la Société Civile.

En savoir plus

30 militaires et gendarmes à l'école de la prévention et la lutte contre les abus sexuels

Le personnel des missions de maintien de la paix de l'armée et de la gendarmerie nationale… Plus »

Copyright © 2017 Femmes Africa Solidarité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.