15 Février 2017

Sénégal: Propos désobligeants prétés à Macky Sall à Dubai - El Hadj Hamidou Kassé recadre

communiqué de presse

Le pôle communication de la présidence de la République n'apprécie guère les propos désobligeants prêtés au chef de l'Etat, MackySall, lors de sa communication à Dubaï. Dans un communiqué parvenu à Sud quotidien hier, mardi 14 février, le Ministre conseiller en charge de la communication de la présidence, El Hamidou Kassé précise que Macky Sall n'a aucunement employé l'expression «oisifs errants», pour qualifier les Sénégalais qui se sont prononcés sur la panne de la radiothérapie.

Vraie campagne d'intoxication sur la sortie du Président Macky Sall, devant les Sénégalais vivant dans la République de Dubaï. C'est ce que semble dire le pôle de communication de la présidence, suite aux propos « prêtés » au chef de l'Etat.

Dans un communiqué en date d'hier, mardi 14 février, le Ministre conseiller chargé de la communication de la présidence, El Hadj Hamidou Kassé a fait une précision sur les propos de Macky Sall.

Dans la note, il clarifie que «le Président de la République n'a jamais tenu des propos désobligeants contre les Sénégalaises et les Sénégalais qui ont pris des initiatives pour contribuer à la prise en charge des malades ayant besoin de la radiothérapie».

Tenant à rétablir les faits, M. Kassé indique que le président Macky Sall s'est, en réalité, exprimé en Wolof à l'occasion de la rencontre, à Dubaï, avec les Sénégalais vivant aux Emirats Arabes Unis, le samedi 11 février 2017.

En atteste, selon lui, le compte rendu de la télévision nationale. Donc, à son avis, «l'expression "oisifs errants" ne saurait lui être imputée encore moins les propos tendant à faire croire que le Président de la République s'en est pris à certains de nos compatriotes qui ont fait preuve de bonne volonté après avoir, de bonne foi, fait le constat de la panne de l'appareil de radiothérapie».

Le ministre conseil a, ainsi, déploré le traitement fait de la sortie du président à Dubaï. Pour lui, «certaines voix ont voulu profiter de la situation pour tenter de manipuler l'opinion». Il a, par conséquent, dénoncé ce qu'il considère comme de la «mauvaise foi».

Très en verve contre cette attitude, il considère que «personne n'a le droit de faire de la souffrance des malades un "thème de campagne"». L'essentiel, pour lui, est de se concentrer sur l'impératif de solution, en cas d'urgence.

D'où l'information livrée par Macky Sall, faisant état «d'une commande ferme» faite pour l'acquisition d'appareils neufs répondant aux normes standard», indique-t-il.

Sénégal

Le groupe AllAfrica Global Media célèbre la femme africaine sur les rives du fleuve Niger

Le Groupe AllAfrica Global Media dans sa volonté habituelle de participer au développement communautaire… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.