15 Février 2017

Burkina Faso: Employabilité des jeunes à Bobo-Dioulasso - Un salon pour promouvoir l'emploi et l'auto-emploi

La première édition du salon de l'emploi «Bobo Pôle emploi» s'est déroulée, du 9 au 11 février 2017, à Bobo-Dioulasso. Ce salon vise à favoriser une grande accessibilité de la jeunesse au marché du travail.

Dans la dynamique de soutenir l'Etat dans sa stratégie de promotion de l'emploi et de la formation professionnelle, un salon de l'emploi dénommé «Bobo Pôle emploi» a eu lieu, du 9 au 11 février 2017, dans la capitale économique du pays au profit des diplômés, non diplômés, chômeurs et chefs d'entreprises.

Premier du genre, ce salon s'est tenu sous le thème : «Employabilité des jeunes dans la ville économique du Burkina Faso», et fera le tour des 13 régions du pays.

Selon sa promotrice, Lydie Bertille Ouédraogo, «Bobo Pôle emploi» vise à répondre à l'épineuse question du chômage qui ne cesse de s'accroître de jour en jour, et à faciliter le placement des jeunes dans les entreprises partenaires.

Elle a, par ailleurs, souligné que le salon de l'emploi entend motiver et encourager les jeunes à l'entrepreneuriat, car il y a des programmes, des fonds qui appuient toutes ces initiatives. «Nous avons eu des entrepreneurs qui ont trouvé l'initiative louable, et sont prêts à accompagner ces jeunes, à travers des stages».

Pour cette première édition, Lydie Bertille Ouédraogo a fait savoir que le bilan est positif, car elle a connu une participation réelle de la jeunesse bobolaise.

«La jeunesse s'est montrée intéressée, concernée, motivée. Nous espérons la prochaine fois aller à une intuition encore plus performante, avec plus d'engouement et de motivation de la jeunesse», a laissé entendre la promotrice.

Une opportunité pour les jeunes

Pour le représentant du ministre de la Jeunesse, de la Formation et de l'Insertion professionnelle, Amidou Bancé, ce salon est une très belle initiative et va dans le sens du ministère. A l'en croire, cela est une forte contribution dans la lutte contre le chômage au « pays des Hommes intègres ».

« Le constat est que la Fonction publique et le secteur privé n'arrivent pas à absorber le flux des diplômés (... ) chaque année sur le marché de l'emploi», a affirmé Amidou Bancé. Et d'ajouter : «Le créneau du ministère est de faire en sorte que cette jeunesse puisse s'auto employer, se prendre en charge elle-même, créer des emplois».

Le co-parrain, Banakourou Mamadou Traoré a invité les autorités politiques à soutenir cette activité pour qu'elle reste définitivement dans la cité de Sya. «Je formule le vœu que Bobo Pôle emploi rejoigne les événements nationaux localisés à Bobo-Dioulasso, comme la Semaine nationale de la culture, la Rencontre secteur privé-gouvernement», a-t-il souhaité.

Les étudiants des universités privées et publiques de la ville ont participé aux différents ateliers et panels du salon. De l'avis de l'étudiant en transport logistique, Pon Célestin Coulibaly, ce salon est une bonne opportunité pour les jeunes demandeurs d'emploi.

Burkina Faso

Festivités du 11-Décembre - Manga prend le relais

Dans la soirée du 11 décembre, à la place de la Nation, le gouverneur de la région du… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.