15 Février 2017

Afrique de l'Ouest: Mise en œuvre du PNDES - Afreximbank s'engage à financer 15 projets

Le président de la Banque africaine de l'export-import (Afreximbank), Dr Okey Oramah a échangé, le mardi 14 février 2017, à la primature avec Paul Kaba Thiéba. A l'occasion, l'institution bancaire s'est engagée à financer 15 projets du Plan national pour le développement économique et social (PNDES), à hauteur d'environ 900 milliards de F CFA (1,5 milliard de dollars US).

Une délégation de la Banque africaine de l'export-import (Afreximbank) avec à sa tête son président, Dr Okey Oramah a séjourné, du 13 au 15 février 2017, au «pays des Hommes intègres».

A l'occasion, elle s'est entretenue avec les autorités burkinabé, dont le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, sur les possibilités de financement du Plan national de développement économique et social (PNDES) à hauteur de 900 milliards de F CFA (1,5 milliard de dollars US), conformément à son annonce lors de la conférence de Paris en décembre dernier. Les hôtes du jour ont dit avoir eu des discussions «fructueuses » avec les différentes structures techniques des départements ministériels et les opérateurs économiques.

Ces échanges leur ont permis de définir «clairement» les programmes à financer. Des 53 projets du PNDES, 15 intéressent Afreximbank. «Les projets que nous avons identifiés touchent la logistique, les infrastructures, les parcs industriels et de transformation des produits agricoles, les énergies renouvelables, les télécommunications», a indiqué le président, Dr Okey Oramah.

Parmi ces programmes, d'autres sont en phase d'étude. Pour les projets en attente de financement, l'institution dont le siège est au Caire en Egypte est prête à mettre la main à la poche.

Convaincues que la coopération entre le Burkina et Afreximbank servirait au mieux leurs objectifs communs, les deux parties ont réaffirmé leur volonté de collaborer dans le cadre du soutien au développement et de faciliter l'accès au financement des entreprises.

«La banque assistera le pays dans la recherche de financement pour la mise en œuvre des projets du PNDES, en fournissant des activités de conseil, de prêteur bilatéral ou de garant. En cas de besoin, les parties concluront pour chaque cas un accord qui définira les termes et conditions de l'intervention de la banque», a expliqué Dr Oramah.

Le chef du gouvernement burkinabé a traduit sa reconnaissance et celle du peuple à la délégation, pour son engagement « très fort » à concrétiser son intention de financer le PNDES.

Et d'exprimer sa confiance : «Avec Afreximbank, nous sommes convaincus que nous avons un partenaire financier puissant, solide, fiable». Toutefois, il a dit attendre beaucoup de la banque dont son pays est actionnaire.

Burkina Faso

Nomination de responsables militaires

Dans le cadre de la réorganisation du commandement des Forces Armées Nationales Son Excellence Monsieur le… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.