16 Février 2017

Congo-Kinshasa: Campagne de vaccination contre la rougeole au Kasaï-Central - Le lancement officiel effectué dans un climat de tension à Kananga

La campagne de vaccination contre la rougeole, lancée sur l'ensemble du territoire de la province du Kasaï-Central le mardi, 14 février 2017, par le Vice-gouverneur Milonga-Milonga, en l'absence du gouverneur Alex Kande Mupompa, s'est poursuivie hier mercredi, 15 février 2017, dans les sites installés pour cette opération.

Les Kanangais ont vécu un lancement sous une haute tension provoquée par des incursions des miliciens de Kamwena Nsapu dans plusieurs sites de vaccinations, à tel point que certains sites n'ont pas bien fonctionné.

Certains prestataires ont même opposé des résistances pour se rendre sur les sites situés dans la périphérie de certains coins tels que la commune de Nganza, qualifiée de zone rouge, infestées des miliciens. Contactés par Le Phare, quelques responsables de Sites de vaccination ont donné leur évaluation de la première journée.

C'est ainsi qu'au Centre de santé « Jésus Caritas » de la commune de Kananga, le superviseur Antoine Tshiseya a confirmé la panique provoquée par l'incursion des miliciens Kamwena Nsapu dans plusieurs sites de vaccination Lui personnellement a dit les avoir reçu et convaincu de la nécessité du vaccin. C'est ainsi qu'il a pu vacciner. Plusieurs sites ont connu la même aventure.

Rappelons que la cérémonie de lancement officiel s'était déroulée à Kananga, dans la zone de santé de Ndesha, située dans la localité, de Ndesha.

Prenant la parole en cette circonstance, le vice-gouverneur Milonga-Milonga a félicité, de prime abord, le Gouvernement de la République et les partenaires du secteur de la santé pour leur appui à cette campagne de vaccination contre la rougeole. Il a rappelé que la rougeole était une tueuse d'enfants.

Toutefois, il a précisé que Dieu a doté l'homme de l'intelligence nécessaire pour fabriquer le vaccin et protéger les enfants qui sont pour notre pays la plus grande richesse. Pour cette raison, il a invité les parents et responsables ayant des enfants de 6 à 59 mois chez eux de les conduire dans des sites de vaccination érigés à ce sujet.

Il a mis à profit cet instant pour fustiger certaines personnes, à l'instar de la milice Kamwena Nsapu, qui perturbent cette campagne notamment dans la zone de santé de Dibaya. Il a exhorté la population à dénoncer et à combattre une telle attitude.

Il a indiqué que tous les matériels de vaccination sont déjà sur place tout en promettant qu'aussitôt que possible, équipes de vaccination seront bientôt déployées. Il a informé le public que la campagne est gratuite et doit se dérouler du 14 au 18 février 2017.

Pour terminer, il a donné un slogan chinois soulignant la nécessité de la vaccination contre la rougeole : « aussi longtemps que la variole n'est pas encore passée dans ta famille, ne compte pas encore tes enfants ».

Par ailleurs, Dr Patrick Matala, chef de bureau provincial/UNICEF pour le Kasaï et Kasaï Central a souligné que cette opération entrait dans le cadre du Plan Stratégique d'élimination de la rougeole 2012-2020 ayant placé les provinces du Kasai et du Kasai Central dans le Bloc 3, à coté d'autres provinces.

En outre le médecin coordinateur provincial du Kasai Occidental a signalé que la vaccination n'aura pas lieu dans la zone de santé de Lubondayi pour les mêmes raisons d'insécurité.

Congo-Kinshasa

Onze ONG écrivent à Kabila et Kagame pour le déminage du parc des Virunga

Onze organisations de défense de l'environnement du Nord-Kivu demandent aux présidents Joseph Kabila et… Plus »

Copyright © 2017 Le Phare. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.