16 Février 2017

Congo-Kinshasa: Déjà une centaine de morts dans le Kasaï-central

Des combats opposent depuis quelques jours les forces de l'ordre et les miliciens Kamwina Nsapu dans la localité de Tshimbulu.

Une semaine après le début des combats opposant les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les jeunes miliciens Kamwina Nsapu, l'on dénombre déjà une centaine de morts.

Des sources locales affirment que des affrontements d'une extrême violence ont déjà fait de nombreux blessés et forcé une bonne partie de la population à s'enfuir.

Sur la base de différents rapports reçus, le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) s'est dit profondément préoccupé par le nombre élevé de décès suite à ces affrontements.

A l'origine, les miliciens Kamwina Nsapu, du nom de leur chef coutumier qui s'était révolté en juillet dernier au Kasaï-central et tué le 13 août, auraient pillé des commissariats, emporté des armes, assassiné des policiers et vandalisé des commerces.

En représailles, l'armée n'a eu d'autre choix que de passer à une offensive de grande ampleur pour ramener l'ordre et récupérer les armes volées.

Pour Martin Kabuya, député UDPS dans le territoire de Dibaya, il faut une enquête indépendante au regard de l'ampleur des dégâts. «Avant qu'on puisse sanctionner, il faudrait établir les responsabilités, d'où une commission d'enquête indépendante.

Nous exigeons que cette commission soit du gouvernement ici et peut-être que la communauté internationale peut nous accompagner à travers la Monusco pour qu'on sache qui a fait quoi, comment, quand et où», suggère l'élu.

De son côté, le gouvernement dénonce des actes de brigandage perpétrés par les assaillants. « Nous, nous savons que ces miliciens ont pillé des commissariats.

Ce que nous savons, c'est qu'il y a des policiers qui meurent, il y a des militaires qui meurent au contact de ces jeunes drogués. Dès lors que les militaires sont tués, ils sont en droit de répondre au feu ».

Congo-Kinshasa

Etienne Tshisekedi - Grande bataille de succession !

*Aux candidats déjà connus, tels que Lumbi pour le G7, Olenghankoy et Fayulu pour les deux ailes de la… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.