16 Février 2017

Congo-Brazzaville: La musique chorale en fête ce week-end

Prévu pour l'après-midi de ce 17 février, le jumelage entre le Chœur des Séraphins de Brazza et Chœur La Grace de Kinshasa va donner le ton au Mont des arts.

Situé de l'autre côté de l'avenue de la Libération, ex-24 novembre, l'Institut français (IF) accueillera le lendemain un concert où se produiront trois chorales de Kinshasa. Le Chœur des Séraphins est l'hôte de cette soirée que l'on dit exceptionnelle.

Les amateurs de musique chorale ont de quoi être enthousiastes, à savoir que l'affiche est composée de Chœur Schola Cantorum Akto, Chœur M.C.et Chœur La Grace.

En effet, c'est un concert inédit qui s'annonce à la Halle de la Gombe autour des trois répertoires assez atypiques de ces groupes musicaux. L'IF tient le concert lui-même pour un « voyage en musique sur l'ensemble du continent africain ».

S'il y a lieu d'évoquer la particularité de chacune des trois chorales qui constituent le cœur de l'affiche du 18 novembre, il faut préciser qu'au menu il y aura des musiques locales, des airs de l'Afrique de l'Est et de Côte d'Ivoire ainsi que des chants traditionnels et du folk.

L'IF annonce d'ores et déjà que le Chœur Schola Cantorum Akto jouera de la « Rumba chorale » à travers l'interprétation qu'elle offrira des musiques du Congo, de l'Afrique de l'Est et de la Côte d'Ivoire.

Chants traditionnels et folk seront exécutés par le Chœur M.C. dans une version chorale inédite. Quant à Chœur La Grace, elle se donnera le plaisir de revenir sur son fameux répertoire, à savoir « les mélopées d'Afrique noire ».

Mais il nous revient qu'il sera enrichi avec de nouvelles créations portant sur de l'« African negrofolk ». La Halle de la Gombe tient l'évènement dédié à la musique chorale pour « une soirée d'une grande intensité artistique ».

Par ailleurs, ce concert que l'IF invite les mélomanes de la ville à ne pas manquer est un spectacle en prévision d'Africa Cantat. Ce dernier annoncé comme étant « le plus grand festival de musique chorale organisé à l'échelle du continent africain » se tiendra en août.

Cette édition inaugurale que la Fédération congolaise de musique chorale a la primeur d'organiser dans quelques mois aura Kinshasa pour cadre. S'il faut s'en tenir aux prévisions de la Confédération africaine de musique chorale, elle sera suivie d'une seconde en 2020.

En effet, le continent entend accueillir une manifestation similaire à une fréquence régulière de trois ans. Dorénavant donc le festival d'Africa Cantat se tiendra tous les trois ans dans un pays africain. Cet évènement est une initiative de la Confédération africaine de musique chorale.

Pour Africa Cantat Kinshasa accueillera plusieurs hôtes. Au nombre de ses derniers sont annoncés des chœurs, des ensembles vocaux, des chefs de chœur, des compositeurs auxquels se joindront des producteurs, des managers et des éditeurs.

Ce rendez-vous sera aussi celui des chercheurs et enseignants de musique pour le grand plaisir des amateurs et passionnés de musique chorale du monde entier.

Au bout du compte, Africa Cantat est tenue pour « une expérience unique au cœur du continent africain ». Il est prévu qu'il soit « un espace de recréation, d'apprentissage et de diffusion de richesses musicales de l'Afrique authentique ».

Congo-Brazzaville

Elections - Le parti du président Sassou-Nguesso majoritaire

Au Congo-Brazzaville, c'est vers une majorité que se dirige le PCT, parti au pouvoir, et ses alliés aux… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.