7 Février 2017

Afrique de l'Ouest: Permettre aux petits pêcheurs de combattre la pêche illégale

En Afrique de l'Ouest, la pêche fait partie de la culture et est au cœur de la survie et de l'alimentation des populations. Pourtant, la plupart des communautés de pêcheurs vivent dans la pauvreté.

Le Programme régional des pêches en Afrique de l'Ouest (PRAO) a été lancé par la Banque mondiale en 2010 et vise à accroître la contribution économique des ressources marines, en améliorant la gestion et la gouvernance des pêcheries, en réduisant la pêche illégale et en augmentant la valeur ajoutée locale des produits halieutiques.

La Sierra Leone et le Libéria ont instauré des zones de 6 milles interdites d'accès aux chalutiers et autres navires de grande taille et mis en place des centres de surveillance interinstitutionnels destinés à mieux faire appliquer les règlements.

Selon une étude de l'Overseas Development Institute, le Sénégal aurait perdu 2 % environ de son PIB en 2012 à cause de la pêche illicite. Avec l'appui du PRAO, le pays s'est doté de nouvelles lois en faveur de l'utilisation raisonnée et durable des ressources halieutiques, avec un volet relatif aux pêches communautaires.

La cogestion des ressources marines par les pêcheurs artisanaux dans 12 zones réservées a favorisé le retour d'espèces rares, la reconstitution des stocks et la hausse des revenus, comme le prouve l'expérience de Ngaparou, un village côtier du sud du pays.

Le Sénégal a par ailleurs lancé une campagne d'enregistrement de la flotte pour constituer une base de données qui sera régulièrement actualisée (19 000 bateaux sont déjà recensés) et, ce faisant, mieux contrôler et gérer l'accès aux ressources dans le secteur de la pêche artisanale.

Sénégal

Ismaël Lô - "Il est temps de sortir un nouvel album"

L'auteur-compositeur Ismaël Lô a déclaré mercredi à l'APS ressentir "le besoin" de… Plus »

Copyright © 2017 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.