16 Février 2017

Cameroun: Il faut accélérer les travaux du Stade d'Olembe

Le ministre Bidoung Mkpatt a rappelé lundi dernier à l'entreprise italienne qu'elle dispose de 17 mois pour livrer l'ouvrage devant abriter la CAN 2019

Au ministère des Sports et de l'Education physique, lundi dernier, Bidoung Mkpatt a fustigé le comportement de celles et ceux qui ont bloqué d'une manière ou d'une autre, l'avancement des travaux de construction du stade « Paul Biya » au quartier Olembe. La livraison du chantier annoncée d'abord en juin 2018 n'est plus possible. Piccini, le groupe italien chargé des travaux a 17 mois pour convaincre.

17 mois pour modeler chacun des coins choisis pour la construction de cette infrastructure sportive. Parce que les délais sont maintenant courts, Sam Thamin, directeur général du groupe Piccini était à la tête d'une délégation de 13 ingénieurs aux casquettes diverses. Ils sont là pour rattraper le retard et tout faire pour livrer ce site dans le délai énoncé par le Minsep.

Lundi, l'on est pratiquement entré dans la phase pratique. « Accélérez les travaux car nous voulons commencer les aspects sportifs de la préparation de cette CAN. On n'a plus besoin de débats », déclare Bidoung Mkpatt à ses hôtes, pratiquement au pas de course.

Les problèmes de contrats et de financements qui se posaient ont été réglés d'après le Minsep. Anticipation, bonne collaboration notamment sont recommandées aux ingénieurs du Minsep vis-à-vis de Piccini. « Le plus important pour nous est d'avoir le nécessaire pour construire le stade.

Nous comprenons que c'est le plus important pour les Camerounais. Nous avons eu toutes les assurances que tout sera mis en œuvre pour que nous travaillions sans blocage », assure Sam Thamin.

La phase de terrassement est achevée. Le stade d'Olembe est situé à près de 13 km du centre-ville de Yaoundé. D'une capacité de 60000 places, ce stade couvert comptera une aire de jeu en gazon naturel aux normes Fifa, deux stades d'entraînement, des espaces commerciaux, des structures d'hébergement. Le coût des travaux est de 163 milliards de F.

Deux conventions de crédit pour le financement du projet avaient été signées en août 2016 par le ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire. La banque italienne Intesa Sanpaolo supporte 85% du coût global de la construction. La contribution de cette institution financière italienne, sous forme de prêt, est déclinée en deux volets.

D'une part, un crédit acheteur de 111,52 milliards de F, garanti par la SACE, agence du gouvernement italien de garantie à l'export et d'autre part, un crédit commercial lié d'un montant de 27,027 milliards de F.

Ce financement sera complété par une contrepartie camerounaise de 24,45 milliards de F, représentant 15% du coût du projet. Un match Cameroun-Italie, dans ce stade d'Olembe, les Italiens y songent. Avant ou après la CAN 2019.

Cameroun

CAN U20 2017 - L'Afrique du Sud se focalise sur le Cameroun

Pour sa première sortie de la CAN U20 2017, l'Afrique du Sud sera face au Cameroun. Conscient que ce match ne… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.