16 Février 2017

Cameroun: La foire aux opportunités

Que ce soit les Etats-Unis, l'Union européenne ou la sous-région, les opérateurs économiques ont le choix d'investir dans de nombreux secteurs.

La tournée du ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana au Salon Promote 2017 s'est achevée hier avec la visite des stands des petites et moyennes entreprises. Notamment, la cinquantaine de stands des artisans du Grand-Nord et ceux du Nord-Ouest implantés sur le site du palais des Congrès.

A chaque fois, le Mincommerce a apprécié le savoir-faire de ces acteurs de l'artisanat qui exposaient pour certains des produits locaux issus de la transformation et d'autres, des accessoires de mode ainsi que de la sculpture et de la peinture. Tout en les félicitant, le Mincommerce leur a recommandé d'être plus percutants, professionnels et davantage inventifs afin de gagner des parts de marchés.

Bien avant cette visite, Luc Magloire Mbarga Atangana a fait un tour au village Biopharma et visité l'Agence de promotion des investissements (API) où il a eu des échanges avec les DG des deux structures. Pour ce qui est de l'API, le ministre a indiqué que la structure était la porte d'entrée des investisseurs au Cameroun.

A ce titre, il était important en tant que mandant du gouvernement, qu'il vienne se rendre compte du dispositif mis en place pour pouvoir attirer les opérateurs économiques. Concernant les produits cosmétiques Biopharma, leur qualité leur confère une place de choix sur le marché.

«Des produits qui n'ont rien à envier à ceux de l'occident ». De ce fait, le ministre a loué la créativité du promoteur et l'a félicité pour sa participation à la promotion de l'emploi jeune et l'expansion du commerce.

Magloire Mbarga Atangana a pris part à la conférence sur « les enjeux des accords de partenariat économique (Ape) entre le Cameroun et l'Union européenne. » Au menu des échanges, l'importance de ces accords commerciaux entre les deux entités.

Une opportunité énorme offrant également un marché intéressant dans la sous-région pour près de 150 millions d'habitants et côté Union européenne, un vaste marché de près de 500 millions de consommateurs.

Autre étape de la visite du Mincommerce, c'est sa présence à la Journée américaine « American day » dans une salle de conférence du palais des Congrès. Accompagné de ses homologues des PME, de la Promotion de la Femme, des Finances et du Secrétaire d'Etat aux Travaux publics, il a échangé sur les opportunités d'affaires qu'offrent les deux pays.

Le débat animé par l'ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, Michael Hoza, était une occasion pour le diplomate de présenter le marché américain dans divers secteurs. Il a notamment fait allusion à l'AGOA, une perche à saisir, selon lui, par les opérateurs camerounais.

D'après le ministre, les opérateurs économiques du pays peuvent exporter une liste de 6300 produits en franchise de droits de douane pour près de 320 millions de consommateurs côté Etats-Unis.

Cameroun

Kylian Mbappé - Élu Golden boy 2017

Voilà de quoi redonner du sourire à Kylian Mbappe qui a totalement raté son match dimanche dans le… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.