17 Février 2017

Angola: France - La BNA pour plus de rigueur contre le blanchiment d'argent dans le pays

Paris — Un combat actif et plus rigoureux au blanchiment d'argent devrait être mené dans le secteur bancaire et dans l'économie du pays, une mesure qui doit être accompagnée d'une meilleure supervision de l'ensemble de ce système et de la gestion prudente des finances internes.

Tel est le défi du pays, a affirmé jeudi, à Paris, en France, le gouverneur de la Banque Nationale d'Angola (BNA), Valter Filipe, à l'issue d'une rencontre avec le Mouvement d'Entreprises Françaises, une organisation qui réunit plus de 750 mille entreprises.

Dans la capitale française depuis mercredi (15) pour restaurer la confiance des partenaires français dans le système bancaire national, Valter Filipe a défendu le pari sur une politique monétaire axée sur la production nationale.

Il a dit que c'était un processus qui vise à créer des conditions d'exportation, dans lequel les entreprises françaises sont fondamentales.

"Les entreprises françaises ont toujours été importantes dans des moments historiques de l'Angola", a déclaré le gouverneur qui croit au travail en cours et à l'assistance des institutions internationales, pour surmonter la pénurie de devises sur le marché intérieur.

Pour que cet objectif soit atteint à court terme, il a estimé essentiel que les institutions bancaires du pays soient de plus en plus strictes.

Le but ultime de ce défi, selon le gouverneur de la banque centrale, est l'adéquation du système financier angolais aux bonnes pratiques internationales, principalement celles qui sont définies par la Banque centrale européenne (BCE) et par l'autorité de supervision bancaire européenne.

"Ceci a pour but d'avoir l'équivalence de supervision bancaire, et par conséquent élever le niveau de confiance et de crédibilité dans les relations avec nos partenaires internationaux".

Conformément à l'ordre du jour, la délégation angolaise s'est réunie le même jour avec des représentants du Groupe d'action financière internationale (GAFI), un organisme qui, en collaboration avec les entités internationales, identifie les vulnérabilités pour protéger le système financier d'une mauvaise utilisation.

Jeudi, Valter Filipe a également rencontré le gouverneur de la Banque de France et a visité l'Institut bancaire financier International.

Angola

Afrobasket 2017 - Le pays aussi dit non !

L'Afrobasket 2017 a décidément du mal à se trouver un pays hôte. Après le… Plus »

Copyright © 2017 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.