17 Février 2017

Centrafrique: La Cour pénale spéciale suscite beaucoup d'espoir en RCA

L'institution doit juger les auteurs de graves violations des droits humains perpétrés en Centrafrique depuis 2003. La nomination de son procureur, mercredi, est considérée comme un pas vers la paix et la justice.

La Cour pénale spéciale qui se met progressivement en place doit juger les violations des droits humains commises dans le pays depuis 2003. Mercredi, une étape de plus a été franchie avec la signature du décret de nomination du procureur spécial en la personne du colonel Toussaint Muntazini Mukimapa, originaire de RDC. A Bangui, ce geste est vu comme une avancée vers la paix et la restauration progressive du système judiciaire centrafricain, affaibli par la récente crise militaro-politique que connaît ce pays.

Centrafrique

Paix en République centrafricaine - Des leaders religieux en quête de solutions

Pour la mise en œuvre des accords de paix en République centrafricaine, des leaders religieux et… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.